Le Setter irlandais : Caractère, alimentation, éducation, santé

Le Setter irlandais a une place à part dans le cœur des Français. Apprécié pour sa vivacité, sa gentillesse, son égalité d’humeur, le Diable rouge ne mérite pas son surnom !

Un Setter irlandais

Rapide et élancé : le Setter irlandais traverse la lande telle une flamme !

Toujours en mouvement, il met de l’animation dans la maison et sera le compagnon parfait des familles qui vivent au grand air. En effet, son besoin d’action s’accommode mal d’une vie citadine ! Ce chien de chasse s’épanouit dans les activités physiques et sera le plus heureux des chiens avec un maître sportif.

un Setter irlandais

Les trois points forts

  • Nerveux et musclé
  • Musculature fine et sèche
  • Robe acajou

Gracieux et athlétique

Chien noble à l’allure sportive, tout, dans le physique du Setter irlandais, évoque la fougue et la rapidité. Contrairement à des races plus massives, le Setter a une musculature fine et sèche qui lui donne de la puissance sans l’alourdir.

Autrefois exclusivement employé pour la chasse, il sillonnait les plaines à la recherche de quelque odeur de gibier. S’il est devenu aujourd’hui un chien de compagnie très apprécié, il n’en a pas moins gardé un corps d’athlète !

un Setter irlandais

Caractéristiques du Setter irlandais

Queue

Sa queue est de longueur moyenne et se termine en pointe fine. Elle doit être portée dans le prolongement du dos. Très longue, elle a tendance à être toujours là où il ne faut pas : dans l’entrebâillement de la porte ou le foyer de la cheminée !

Oreilles

De taille modérée et assez fines, elles sont attachées bas, en arrière, avec un pli bien net tout contre la tête. Elles se redressent instantanément quand claque la porte de la voiture !

Yeux

Ils doivent être de couleur foncée (noisette ou bruns) et pas trop grands. Ils sont capables d’apercevoir de très loin une friandise dans votre main !

Poil

Le poil de votre Setter irlandais doit être d’un bel acajou. Il existe cependant un Setter irlandais blanc et rouge. Celui-ci faillit disparaître, mais le cheptel est en cours de reconstitution.

Truffe

La truffe de votre Setter irlandais peut être acajou, brune ou noire. Ses narines sont bien ouvertes. L’une des attitudes caractéristiques du Setter est le museau en l’air, les narines frémissantes, pour capter au mieux les odeurs.

un Setter irlandais

C’est un « galopeur » dont l’allure évoque celle des plus grands pur-sang. Grâce à un arrière-train fort, avec des hanches longues et solides et des cuisses musclées, le Setter possède une force de propulsion hors du commun. Admirer un Setter irlandais au galop dans la nature est un spectacle dont on ne se lasse pas !

Sa tête est en harmonie avec son corps, fine et sèche, quasi aérodynamique. Sa robe, d’un bel acajou, a des reflets presque argentés. Elle est unique dans le monde des chiens de race. Le poil est de longueur moyenne, ni bouclé ni ondulé. Sur la tête, le devant des membres et les oreilles, le poil est court et fin.

Le Setter irlandais peut-il avoir des taches blanches ?

Oui, on l’appelle dans ce cas Setter irlandais blanc et rouge. C’est une race à part entière, très rare.

Setter irlandais blanc et rouge

Tout feu tout flamme

Le Setter irlandais est un extraverti, plein de fougue et parce qu’il garde une mentalité de chiot assez tard, on lui a parfois reproché d’être excessivement nerveux… Mais il n’en est rien !

Le Setter est une boule de feu : sans gêne, il veut toujours être le premier partout et ses débordements d’affection sont parfois surprenants. C’est son tempérament !

un Setter irlandais

Tout fou, il est monté sur ressort et cherchera par tous les moyens à attirer votre attention et à vous manifester son attachement. Amateurs de porcelaine, mettez votre collection à l’abri de ce tourbillon !

Mais une fois redescendu sur terre, le Setter irlandais montre toute la profondeur de son caractère : enjoué, fidèle, affectueux, toujours d’humeur égale, c’est un chien qui mérite que l’on s’y attache. Car il vous rendra au centuple l’amour que vous lui portez.

Fier et rebelle, mais aussi doux et loyal, tel est le Setter irlandais !

Toutefois, le Setter n’est pas un chien « super glue », loin de là ! Car, quels que soient la tendresse qu’il éprouve pour ses maîtres et le lien qui l’unit à eux, il n’en reste pas moins un Irlandais : fier et indépendant ! Il n’est pas vraiment du genre à suivre son maître dans toutes les pièces de la maison : son style, ce serait plutôt de s’installer dans un coin, à l’écart, histoire de profiter tranquillement d’un moment de repos !

un Setter irlandais

Mais, quand il est dehors, il profite alors pleinement de sa liberté pour courir partout comme un dératé. La promenade, il la fera tout seul ! Et, s’il estime que vous donnez le signal du retour trop tôt, il saura tout à fait le faire comprendre en décidant de ne pas revenir ! Vous pourrez vous époumoner autant que vous le voudrez, il sera subitement atteint de surdité…

Origines

  • Pays : Irlande
  • Époque : XIXe siècle
  • Ancêtres : Chiens d’Oysel, Braques, Épagneuls français
  • Aptitudes : Compagnie et chasse

Le Setter irlandais en bref

  • Taille : 54 à 70 cm
  • Poids : 20 à 25 kg
  • Diffusion : Environ 8 000 sujets de pure race en France
  • Prix : Moyen
  • Coût d’entretien : Moyen
  • Alimentation : Ménagère (800 g) – Humide (1,2 kg) – Croquettes (420 g)

Exubérant et impétueux

Souvent survolté dans son jeune âge, le Setter irlandais ne devient adulte que dans sa deuxième année. Pas question donc de l’éduquer comme un autre chien ! Il faut savoir rester « zen » devant sa fougue et le punir avec justesse lorsqu’il fait une grosse bêtise.

un Setter irlandais

À cause de son développement peu rapide, le Setter irlandais grade longtemps un tempérament de chiot.

Cris et punitions corporelles sont absolument à proscrire, car ils risqueraient de le traumatiser à vie.

un Setter irlandais

Souvent tout fou, réagissant au quart de tour, il faut régulièrement le laisser se défouler à sa guise, quitte à dire adieu à ses bulbes de tulipes… Son éducation n’est pas de tout repos, et il vous faudra beaucoup de patience pour maîtriser son tempérament de feu !

Une fois adulte, le Setter irlandais se calmera… un peu. Mais, n’espérez pas avoir un gros pépère qui vous accompagne dans des petites promenades plan-plan en marchant au pied !

Autrefois exclusivement chien de chasse, son atavisme l’incite, dès qu’il est à l’extérieur, à partir à la recherche du gibier en faisant de grandes boucles. Il courra donc toujours fort loin de vous, en faisant de grands zigzags.

un Setter irlandais

L’obéissance n’étant pas son fort, il faut déterminer très vite ce qu’on laisse passer, et s’y tenir. Fort heureusement, comme il est très gourmand, il sera relativement facile de le faire obéir en lui faisant miroiter quelque friandise ! Son activité intense permet généralement d’éviter qu’il prenne trop de poids, cela peut donc être un bon moyen d’obtenir ce que l’on veut de lui.

Véritable tornade de feu, il doit être éduqué avec calme, patience et compréhension.

un Setter irlandais

À faire

  • Rester d’humeur égale
  • Le laisse se défouler
  • proscrire les cris et les punitions corporelles

À ne pas faire

  • Tenter de l’éduquer à la manière forte
  • Espérer avoir un chiot calme et obéissant
  • Le limiter dans ses sorties

Trait de caractère

Fugueur, le Setter irlandais ? Oui, comme la plupart des chiens de chasse. Son comportement impulsif ne fait qu’accentuer cette caractéristique. Toujours prêt à suivre un papillon, une odeur, voire une femelle en chaleur, le Setter s’éloigne vite de la maison ! Le nez au vent, aventurier et frondeur, il ne se souciera guère de s’éloigner fort loin. Mais son excellent flair lui permet généralement de retrouver son chemin rapidement. Il est malheureusement pour ainsi dire impossible de l’empêcher de fuguer.

un Setter irlandais

Jamais aucun signe d’agressivité avec les enfants

Le Setter irlandais est une vraie « crème » avec les enfants. Il se laisse volontiers chahuter et ne montrera jamais de signes d’agressivité. Quand il sera lassé de leurs jeux, il se mettra à l’écart pour les surveiller du coin de l’œil.

Avec les tout-petits, il faudra toutefois se montrer prudent. En effet, ce grand tout-fou de chien risque de faire tomber un enfant peu sûr encore sur ses jambes. Et comme il est difficile à canaliser, il vaudra mieux prévenir que guérir…

À nous les grands espaces !

Un jardin pour lui, c’est ça le vrai bonheur ! Mais il ne s’habituera à vivre en ville que s’il peut bénéficier d’une grande balade chaque jour, en plus des promenades hygiéniques. Très actifs, il lui faut impérativement être lâché en liberté pour galoper tant qu’il veut. Son truc, c’est la course. Alors, si vous êtes vous-même adepte de jogging, vous ferez deux heureux !

deux Setters irlandais

Le Setter irlandais ne pourra s’acclimater à la ville qu’à la condition de pouvoir faire une grande balade tous les jours.

un Setter irlandais

Le canicross est tout à fait conseillé pour le Setter : il peut courir et, en plus, il est avec son maître ! Ce sport canin se pratique avec un cordon qui relie le maître et son chien, évitant les à-coups de la course aux deux partenaires.

Telle une boule de feu, le Setter irlandais est toujours en mouvement.

un Setter irlandais

La robe du Setter, pour superbe qu’elle soit, ne nécessite pas un gros entretien en régime courant. Un bon brossage hebdomadaire, suivi d’un coup de peigne sur les franges des pattes, des oreilles et de la queue suffit. Ou plutôt suffiraient, n’était le caractère exubérant de l’animal !

À faire

  • Le promener très souvent
  • Pratiquer une activité sportive avec son chien
  • Surveiller son alimentation

À ne pas faire

  • Le promener toujours en laisse
  • Le toiletter comme un chien de compagnie
  • Lui donner son repas juste avant de sortir

Car le propriétaire d’un Setter irlandais doit concilier l’entretien d’une robe superbe et le respect d’un tempérament d’un kamikaze ! Toujours partant pour aller farfouiller dans les buissons, toujours prêt à se rouler dans quelque substance malodorante, il n’y va pas sur le bout des pattes ! IL est donc possible qu’au retour de promenade une séance « d’épluchage » pour enlever les débris de végétaux pris dans le poil, suivie d’u bain, se révèle indispensable.

un Setter irlandais

Le Setter irlandais est-il un chien pour vous ?

  • Plutôt nerveux, il est toujours sur la brèche. Les siestes au coin du feu, point trop n’en faut !
  • Très sportif, il a besoin de vivre à l’extérieur et de faire beaucoup d’exercice.
  • Plutôt indépendant, il aime qu’on le laisse tranquille. Au point de jouer la sourde oreille lorsqu’il l’a décrété !

Côté santé, pas de soucis particuliers, si ce n’est malgré une prédisposition à la dilatation-torsion de l’estomac. Cette affection touche principalement les chiens de grande race, plutôt nerveux et actifs, ayant une cage thoracique importante… Tout le portrait du Setter irlandais ! Toutefois, cet accident peut être évité en fractionnant le repas de l’animal en plusieurs fois, en laissant ce dernier au calme lorsqu’il vient de manger et enfin, en évitant de changer brutalement l’heure et la composition de son repas.

un Setter irlandais

Les +

  • Très affectueux
  • Fidèle
  • Toujours d’humeur égale

Les –

  • Affection débordante
  • Boule de nerfs
  • Toujours en mouvement

Alimentation : Ce glouton a toujours un petit creux !

L’alimentation du Setter irlandais doit être surveillée.

un Setter irlandais qui mange
  • Comme tous les chiens de chasse, le Setter irlandais semble affamé en permanence : n’en croyez rien, car il est aussi un excellent comédien !
  • Comme c’est un grand actif, il est indispensable que le Setter ait une alimentation qui couvre bien tous ses besoins énergétiques. Sa pâtée devra être riche en sucres lents, ce qui lui permettra de courir son soûl sans fatigue !
  • Son côté assez « speed » le prédispose aux torsions de l’estomac. Donnez-lui donc si possible son repas en deux ou trois fois, ni avant ni après un exercice violent.
  • Prévoyez toujours un grand bol d’eau fraîche à sa disposition, car, après ses grandes courses, il sera assoiffé.
  • Sa grande taille et son appétit féroce le prédisposent aux chapardages : ne laissez donc jamais de nourriture à portée de truffe et punissez sans fléchir toute tentative de vol.

En savoir plus

Red Club, le club de tous les passionnés de Setters irlandais. Club officiel du setter irlandais en France, fondé en 1906 et affilié à la Société centrale canine, le red club a pour mission la promotion et l’amélioration de la race.