Les chiens peuvent-ils contracter une intoxication alimentaire ?

Chez l’homme, on entend par intoxication alimentaire l’ingestion d’aliments contaminés par des bactéries, des virus, des parasites ou les toxines de ces agents qui, à leur tour, nous rendent malades.

un dalmatien couché

Les signes les plus courants d’une intoxication alimentaire chez l’homme sont les nausées, les vomissements, la diarrhée, la fièvre et les douleurs abdominales, qui se manifestent dans les heures qui suivent l’ingestion de l’aliment incriminé.

Toute personne ayant possédé un chien a certainement connu la « joie » de certains de ces symptômes lorsque son chien mange quelque chose qu’il n’aurait pas dû manger. Alors, si nos chiens présentent des symptômes similaires, il y a de fortes chances qu’il doit s’agir d’une intoxication.

Les chiens peuvent-ils être victimes d’une intoxication alimentaire ?

La réponse à cette question très simple est oui… mais aussi non.

La question des intoxications alimentaires chez les chiens est un peu plus nuancée. Le plus souvent, il ne s’agit pas d’une véritable intoxication alimentaire, mais plutôt d’un aliment inapproprié qui ne passe pas aussi bien qu’il le pourrait ou le devrait.

Les vétérinaires appellent affectueusement cette situation « l’intestin poubelle », car les chiens sont très enclins à savourer des choses particulièrement répugnantes.

Cependant, plusieurs aliments peuvent être à l’origine d’une véritable intoxication alimentaire chez le chien.

Les véritables causes d’intoxication alimentaire chez le chien

Nous devons être conscients de ce à quoi les membres de notre famille à fourrure ont accès à la maison ou lorsqu’ils sont à l’extérieur.

Voici quelques éléments qui peuvent réellement causer une intoxication alimentaire chez les chiens :

Ordures et compost

Nos chiens peuvent considérer les ordures comme un mets savoureux, mais ces aliments contaminés devraient être interdits aux membres de notre famille à poils. Tout aliment pourri ou moisi peut provoquer une intoxication alimentaire chez les chiens.

C’est pourquoi vous devez également vous assurer que le bac à compost de votre cuisine et le tas de compost extérieur sont inaccessibles aux animaux de compagnie. Il n’est pas rare que les vétérinaires doivent soigner des chiens qui décèdent après avoir pillé le tas de compost du voisin.

Les ordures peuvent également contenir des bactéries susceptibles de provoquer des maladies plus graves.

Animaux morts

Vous devez veiller à ce que votre chien ne puisse pas manger d’animaux morts ou en décomposition trouvés dans les bois ou sur le bord de la route.

Ces corps peuvent être porteurs de bactéries ou de parasites graves qui peuvent causer des troubles digestifs et, dans certains cas, des maladies très graves.

Matières fécales

Les matières fécales, quelles qu’elles soient (qui semblent si tentantes pour de nombreux chiens), peuvent provoquer de graves troubles de l’estomac.

Aliments ou friandises pour chiens rappelés par les fabricants

Vous devez également surveiller les rappels d’aliments ou de friandises pour chiens, qui peuvent rendre votre chien malade.

Aliments crus ou insuffisamment cuits

Bien qu’il s’agisse d’une mode alimentaire récente, la viande, les œufs et les os crus ou insuffisamment cuits peuvent provoquer des maladies graves s’ils ne sont pas manipulés correctement. En plus de pouvoir provoquer une intoxication alimentaire, les os peuvent également former des corps étrangers nécessitant une ablation chirurgicale.

Symptômes d’une intoxication alimentaire chez le chien

En général, les symptômes d’une intoxication alimentaire chez le chien sont une combinaison de vomissements, de diarrhée, de perte d’appétit, de léthargie et de déshydratation. Certains animaux peuvent présenter des signes neurologiques tels qu’un manque de coordination, des tremblements et, dans les cas les plus graves, des crises d’épilepsie et un collapsus.

Les signes et la gravité peuvent varier en fonction de ce que votre chien a mangé, de la quantité et de la sensibilité de l’animal. Les symptômes les plus courants d’une intoxication alimentaire chez le chien sont probablement les vomissements et la diarrhée.

Que faire en cas d’intoxication alimentaire chez le chien ?

En règle générale, essayez de faire jeûner votre chien pendant 24 heures lorsqu’il commence à vomir – donnez-lui de l’eau, mais pas de nourriture.

S’il continue à vomir pendant cette période, il doit être examiné par un vétérinaire. Si le chien ne vomit pas pendant ces 24 heures, mais recommence à vomir après le jeûne de 24 heures, il doit consulter un vétérinaire.

Si votre chien commence à vomir de l’eau, s’il semble malheureux ou s’il présente des signes neurologiques, emmenez-le immédiatement dans une clinique vétérinaire d’urgence ou chez votre vétérinaire.

Il est toujours plus prudent de faire examiner votre animal par un vétérinaire. Le traitement est plus simple, plus efficace et probablement moins coûteux lorsqu’il est précoce. De plus, les vétérinaires peuvent épargner à votre chien de nombreux maux de ventre.

Intoxication alimentaire ou toxicité alimentaire ?

Parfois, ce que vous pensez être les symptômes d’une intoxication alimentaire chez le chien peut en fait être le signe d’une toxicité alimentaire.

Aliments humains toxiques pour les chiens

De nombreux aliments d’origine humaine peuvent provoquer des troubles gastro-intestinaux chez les chiens sans qu’il s’agisse pour autant d’une intoxication alimentaire.

Certains aliments humains peuvent même entraîner de graves complications pour la santé d’un chien, c’est pourquoi il est toujours préférable de discuter du régime alimentaire de votre chien avec votre vétérinaire.

Les aliments qui provoquent une intoxication alimentaire chez les chiens sont les suivants :

  • L’alcool
  • Le chocolat
  • Le café
  • Les noix de macadamia
  • Les noix
  • Le lait et les produits laitiers
  • Les oignons, la ciboulette et l’ail
  • Le sel et les aliments salés à grignoter
  • Le Xylitol (souvent présent dans les chewing-gums et les bonbons sans sucre)
  • La pâte à base de levure
  • Les aliments pour chats (très riches en matières grasses)

Certains de ces produits peuvent être sans danger en petites quantités, tandis que d’autres peuvent s’avérer mortels en très petites quantités. Veillez à ranger ces produits, ainsi que tous les aliments destinés aux humains, dans un endroit sûr auquel les chiens n’ont pas accès.

Les restes de table et les d’amuse-gueule de trottoir

En outre, certains chiens sont plus sensibles que d’autres, de sorte que ce qui est une petite quantité de nourriture humaine pour un chien peut suffire à rendre un autre chien malade.

Lors de vos promenades, veillez à ce que votre chien ne mette pas la main sur des restes de pizza qui ont débordé d’une poubelle ou sur d’autres types d’amuse-gueule de trottoir.

Certaines personnes aiment également partager les restes de table avec leurs chiens, mais pour les chiens, ces restes sont souvent plus gras que ce qui est sain pour le chien moyen.

Pour les chiens sensibles aux graisses, même un petit en-cas (qu’il soit donné sous forme de restes de table ou trouvé lors d’une promenade) tel qu’un morceau de fromage, un hot-dog ou un morceau de peau de poulet suffit à provoquer une inflammation du pancréas (organe qui sécrète les enzymes digestives chez les chiens). Cette inflammation peut entraîner une grave crise de pancréatite accompagnée de vomissements ou de diarrhée.

Bien que les symptômes de la pancréatite puissent être similaires à ceux d’une intoxication alimentaire chez le chien, elle est souvent beaucoup plus grave et peut même être fatale.

Dans l’ensemble, il est plus sûr d’ignorer ces yeux et ces pattes suppliants et de s’en tenir à un bol de croquettes saines. Si vous souhaitez introduire de nouveaux aliments dans l’alimentation de votre chien, consultez d’abord votre vétérinaire !

Conseils pour protéger l’intestin grêle de votre chien

Rangez tout ce qui n’est pas sûr, mettez la poubelle sous clé et ne laissez pas d’aliments sur le comptoir de la cuisine que votre chien pourrait essayer d’attraper. Vous devez également informer vos invités qu’ils ne doivent pas donner à votre chien des restes de table ou d’autres aliments pour humains.

Vérifiez régulièrement votre jardin pour vous assurer qu’il n’y a pas d’aliments potentiellement dangereux. Si vous vous rendez dans une zone que vous ne pouvez pas inspecter, tenez votre chien en laisse. Cela vous aidera à contrôler ce à quoi votre chien a accès et à prévenir les problèmes potentiels.

Utilisez toujours une laisse lorsque vous promenez votre chien afin de vous assurer qu’il ne trouve pas d’en-cas interdits en chemin. Idéalement, vous pouvez aussi apprendre à votre chien à « laisser tomber » au cas où il mettrait la main sur quelque chose de toxique.

Certains chiens ont un estomac à l’épreuve des bombes. Ils peuvent engloutir n’importe quoi, sans conséquences fâcheuses. D’autres chiens ne font que regarder quelque chose qu’ils ne devraient pas manger et sont malades – certains chiens ne peuvent SEULEMENT manger, pour ne pas être malades, qu’une certaine nourriture pour chiens prescrite sur ordonnance pendant la plus grande partie de leur vie.

Connaître votre animal et savoir à quel(s) aliment(s) il peut être exposé contribue grandement à la prévention des maladies d’origine alimentaire !