9 signes indiquant qu’un chien est prêt à s’accoupler

Choisir de faire reproduire son chien est une décision importante. Elle peut avoir des conséquences sur la santé de votre chien, qu’elle ait été planifiée ou non.

un chien mâle flaire une femelle

Les données épidémiologiques montrent qu’en France 30 % des chiens mâles sont castrés et que 50 %, des femelles sont stérilisées. Les races croisées étant plus susceptibles de subir cette opération. De nombreux propriétaires d’animaux de compagnie font stériliser leur chien lorsqu’il a entre 4 et 6 mois. Beaucoup choisissent cette solution pour des raisons comportementales et de contrôle de la population.

Toutefois, des recherches ont montré que la chirurgie n’est pas nécessairement la solution idéale à ces problèmes et que le moment choisi pour l’opération est également important. Si vous décidez de garder votre chien intact, il est impératif de connaître les signes qu’un chien est prêt à s’accoupler.

Les 9 signes qu’un chien est prêt à s’accoupler

Maturité sexuelle

Le premier obstacle, et le plus important est l’âge de votre chien. Il doit atteindre la maturité sexuelle avant de pouvoir s’accoupler et avoir des chiots. Cet âge varie en fonction de la race. En général, les petits chiens atteignent cette maturité vers 6 à 9 mois et les grands vers 1 à 2 ans.

Certaines chiennes peuvent ne pas présenter de signes évidents lors de leur premier œstrus ou cycle de chaleur. D’autres indices peuvent vous aider à déterminer si le moment est proche. Il est généralement conseillé de ne pas faire accoupler votre chienne avant au moins son deuxième cycle de chaleurs, afin de lui permettre d’arriver à maturité.

Demandez à votre vétérinaire de vous conseiller sur le meilleur moment pour un accouplement planifié.

Chronologie

En général, les femelles sont en chaleur tous les six mois, mais cela peut varier d’une chienne à l’autre. Il suffit de savoir que l’intervalle entre les cycles peut aller de 80 à 240 jours.

On distingue quatre phases, la femelle n’étant réceptive au mâle qu’au cours de la deuxième phase, l’œstrus. Les signes évidents commencent pendant la phase de proœstrus, qui dure environ 5 à 10 jours. Une chienne peut être agressive envers les mâles jusqu’à ce qu’elle entre en œstrus.

En revanche, un mâle devient sexuellement mature entre l’âge 6 et 9 mois. Cependant, comme ils sont prêts à s’accoupler tout au long de l’année, nous nous concentrerons principalement sur les signes de la femelle dans le reste de l’article.

Effet pot de colle et autres changements de comportement

Vous remarquerez probablement des changements dans le comportement de votre chienne lorsqu’elle entrera dans le cycle des chaleurs. Elle peut devenir inhabituellement collante et vous suivre d’une pièce à l’autre. Certaines chiennes sont très possessives pendant cette période.

On note aussi des signes d’agressivité mentionnés plus haut, qui peuvent être un changement radical chez votre chien. Cette agressivité est fréquente chez les mâles comme chez les femelles.

N’oubliez pas que le comportement de votre chien est déterminé par les hormones et que vous n’avez rien à vous reprocher s’il agit de la sorte.

Vulve gonflée

Le gonflement de la vulve est un autre signe visible pendant le proestrus. Il est évident qu’il s’agit d’un phénomène interne lié aux changements qui se produisent dans les organes reproducteurs de la chienne.

Les mâles entiers peuvent s’intéresser à votre chienne à ce stade, bien qu’elle ne soit pas réceptive. Instinctivement, la femelle sait qu’elle ne peut pas tomber enceinte tant qu’elle n’a pas ovulé.

Léchage excessif

Le gonflement de la vulve risque d’irriter votre chienne et de la pousser à se lécher excessivement les parties génitales. Des écoulements sanguinolents peuvent également déclencher ce comportement. La femelle est encore en proestrus. L’importance des saignements varie d’un chien à l’autre.

Certains propriétaires d’animaux de compagnie achètent des couches spéciales pour leurs chiennes afin de contrôler les écoulements.

Ralentissement des pertes sanguinolentes

Au fur et à mesure que la femelle passe à la phase suivante, les écoulements ralentissent et s’estompent jusqu’à ce qu’ils s’arrêtent. L’œstrus dure de 5 à 15 jours. La femelle est réceptive aux mâles à ce moment-là et peut tomber enceinte.

Miction fréquente

Votre animal peut uriner plus fréquemment que d’habitude.

Pour les mâles, c’est parce qu’ils sont en train de marquer leur territoire pour revendiquer une femelle. Il peut également essayer de s’échapper de votre jardin pour courir après une femelle en chaleur.

Pour les femelles, la pression exercée par leur vulve gonflée peut jouer un rôle. Cependant, elle marque également son espace pour faire savoir aux mâles qu’elle est prête à s’accoupler. Vous la verrez peut-être tenir sa queue de façon maladroite et la tenir sur le côté, ce qui est un autre signe de son état.

Résultats des tests de progestérone

Une approche plus directe pour savoir précisément quand votre chienne est prête à s’accoupler consiste à tester la progestérone. Les taux de progestérone augmentent à mesure que la femelle approche de l’œstrus, passant de moins de 2 ng/ml à 5 ng/ml lorsque l’ovulation est imminente. Votre vétérinaire peut également procéder à une cytologie vaginale pour détecter une augmentation accrue des cellules épithéliales, ce qui constitue un autre indicateur.

Réceptivité

Le comportement de votre chienne est peut-être le signe le plus apparent. La femelle sera réceptive aux mâles et deviendra même agressive ou agitée en présence de ceux de son sexe. De leur côté, les mâles deviennent plus agressifs et territoriaux. Le vagabondage est également très fréquent chez les deux sexes.

Il convient de préciser que la période de gestation est relativement courte après l’ovulation. La gestation canine dure environ 63 jours. C’est alors que les choses sérieuses commencent.

Être un maître responsable d’un animal de compagnie

Nous serions négligents si nous n’insistions pas sur la nécessité d’être un propriétaire responsable lorsqu’il s’agit de faire reproduire votre chien. Nous vous conseillons vivement de réfléchir attentivement à votre décision avant de la prendre. Votre vétérinaire peut vous recommander de procéder à un dépistage avant la reproduction pour détecter les problèmes de santé auxquels la race de votre animal est susceptible d’être confrontée.

La grossesse a des conséquences importantes sur la santé des femelles. Vous devez vous assurer que votre chienne est capable d’en supporter les exigences. Nous vous conseillons de travailler avec votre vétérinaire tout au long du processus afin de préserver la santé de votre chienne.

Enfin, n’oubliez pas qu’il n’est pas impératif de faire reproduire votre chienne, même si vous ne l’avez pas fait stérilisée. Pensez aussi aux conséquences de garder et de s’occuper d’une portée de chiots pendant 8 semaines avant de leur trouver un foyer où ils seront heureux.

Conclusion

Il n’est pas difficile de savoir quand faire reproduire son chien. Le comportement et les changements physiques de votre chienne vous le feront comprendre.

Des tests permettront de s’assurer que le moment est bien choisi pour réussir. La décision de faire se reproduire ou non votre chien fait partie d’une attitude responsable envers votre animal de compagnie.

Nous vous conseillons de discuter de vos options avec votre vétérinaire ou un éleveur expérimenté afin de faire un choix éclairé.