Mon chien fait ses besoins dans la maison

Les problèmes de « pipi-caca » sont ceux pour lesquels les comportementalistes sont le plus souvent consultés. Si votre chien fait ses besoins dans la maison, rassurez-vous : ce souci est l’un des plus partagés…

chien qui urine

Pourquoi fait-il ça ?

Il faut distinguer selon l’âge du chien. Il peut s’agir d’un chiot qui doit apprendre la propreté. L’apprentissage sera différent suivant qu’il vit en appartement ou en pavillon avec jardin.

Le chien adulte peut faire ses besoins à l’intérieur alors que son apprentissage devrait déjà être fait. Plusieurs cas de figure existent alors.

Avec un chien adulte

  • Si le chien sort du refuge, il peut avoir « appris » à faire ses besoins sur un sol bétonné, chose qu’il ne faisait pas avant. Il faudra donc lui réapprendre à faire la différence.
  • On peut aussi avoir à refaire son apprentissage quand le chien est habitué à vivre dehors. Il ne fait alors pas toujours la distinction entre la vie à l’intérieur et le jardin quand ses nouveaux maîtres l’autorisent à rentrer dans la maison. Se retenir la nuit peut être difficile pour lui : pour être propre dedans, il faut qu’il assimile la maison à une « niche géante ».
  • Autre cas de figure : les marquages territoriaux effectués dans la maison par les chiens mâles (et parfois par les femelles, mais c’est beaucoup plus rare). En cas de marquage, le comportement du chien diffère.
  • Le stress ou la peur peuvent aussi amener le chien à s’oublier dans la maison.
  • Chez le vieux chien, des pathologies, ou simplement la vieillesse, peuvent entraîner des problèmes de malpropreté.

Six éléments à observer

  1. Crottes molles, voire diarrhée : signe de stress. Votre chien urine par terre, dans les coins ou en flaque au milieu de la pièce : c’est également du stress, surtout s’il urine pendant les premières minutes où il est seul.
  2. Il urine (pour un mâle) sur des lieux de passage stratégiques ou des supports verticaux (coins de canapé, murs, angles de porte…) : c’est plutôt de l’occupation de l’espace. Il est en concurrence avec vous ou avec un autre animal présent. Pour les chiennes, cela se traduira plutôt par du marquage sur des surfaces absorbant bien l’odeur : moquette, voire… couvre-lit ou dessus de canapé.
  3. Il fait ses besoins derrière la porte que vous avez fermée soit pour l’enfermer, soit pour vous isoler : c’est plutôt un signe de peur.
  4. Il marque quand vous êtes là, voire, pire, sous vos yeux en vous regardant ostensiblement : là, pas de doute, il vous défie. Il est temps d’agir et, dans ce cas, il y a fort à parier que vous aurez observé d’autres comportements d’occupation de l’espace : il ne se pousse pas quand vous circulez, grogne s’il est dérangé, refuse de descendre du lit ou du canapé, de sortir d’une pièce à la demande…
  5. Il urine lorsqu’il fait la fête à un humain ou à un autre chien, ou bien en chahutant : c’est de l’excitation, rien de grave en soi.

Un apprentissage malencontreux

Très souvent, un chiot ayant grandi en élevage dans un box bétonné (même s’il y en a de moins en moins, les éleveurs étant de plus en plus conscients de l’importance de bien préparer le chiot à sa future vie au sein d’une famille) a appris, au grand désespoir de son maître, que la surface adéquate pour faire ses besoins est un support dur et lisse, et certainement pas le gazon du jardin.

On voit donc régulièrement des chiots sortis dans le jardin rentrer pour faire leurs besoins dans la maison… Heureusement, avec un peu de patience, tout rentre dans l’ordre.