Comment participer à une exposition canine ?

Les expositions canines (ou concours de beauté) sont contrôlées par les Sociétés Canines de chaque pays, qui fixent les règlements pour le déroulement des concours et l’inscription des chiens à pedigree.

Les chiens sont notés par rapport aux critères de beauté définissant la race (les standards sont définis par la SCC (Société Centrale Canine) du pays d’origine de la race).

Le but de ces concours est d’obtenir le meilleur classement jusqu’au titre de champion, et si votre chien y parvient, vous aurez la satisfaction de savoir que vous possédez un des plus beaux spécimens de la race.

En participant aux expositions, vous faites plaisir à l’éleveur qui est très heureux de retrouver les sujets de son élevage, ce qui lui permet de valoriser son affixe et de savoir s’il est ou non sur la bonne voie. C’est aussi une merveilleuse manière de promouvoir la race, auprès d’un public à la recherche du « coup de foudre ».

chiens-concours

Comment l’inscrire ?

Consultez le calendrier des expos (les revues canines, du club, le site de la FCI (Fédération Cynologique Internationale) ; le site de la Cynophilie en France.

Le choix fait, demandez les feuilles d’engagement aux sociétés canines organisatrices et ce, au moins un mois à l’avance. Généralement, la clôture des engagements a lieu trente jours avant la date de l’exposition.

N’engagez et ne présentez que des sujets en excellente condition physique (état de santé, poil et allure
générale). Si votre chien n’est pas en forme, il est préférable de s’abstenir de le présenter.

Comment remplir la feuille d’engagement ?

Se reporter au certificat de naissance ou au pedigree pour donner nom, sexe, numéro Lof, origines, producteur, propriétaire… Puis inscrire votre compagnon dans une des différentes classes d’engagement en fonction de son âge : ouverte, jeune, puppy, intermédiaire, vétéran, etc.

Commencer sur de bonnes bases

Ne vous tenez pas à une seule et unique présentation (souvent en vue de la confirmation).

En effet, très souvent par inexpérience tant du maître que du chien, vous présentez mal votre compagnon ou du moins pas à son avantage et vous ne savez pas mettre en valeur ses qualités.

Enfin, votre chien, dont c’est la première présentation, se trouvera un peu affolé par tout ce monde, le bruit, les chiens concurrents comme lui et par le juge qui le manipule.

En persévérant, vous prendrez de l’assurance pour présenter votre chien, vous aurez observé comment les autres concurrents sont présentés et apprendrez les petites ficelles indispensables (comme celle de ne jamais laver son chien la veille d’une expo : c’est sûr, il sera propre, mais il aura un poil trop doux…).

Surtout, votre compagnon prendra de l’assurance et se présentera à son avantage.

La préparation

Afin de donner le maximum de chances à votre chien, habituez-le à la laisse d’exposition, aux bruits de la rue, à circuler dans la foule, à la ville, à ne pas tirer sur sa laisse, en un mot marcher normalement et correctement.

Séance toilettage

Selon les races, le toilettage est extrêmement sophistiqué ou quasiment absent. Mais si le travail de toilettage sur un grand Caniche blanc et sur un Braque allemand n’a rien de comparable, il reste que tous les chiens doivent être impeccables.

La propreté du chien, un poil brillant et dépourvu de parasites sont indispensables pour n’importe quelle
race. Le poil est le miroir de la santé : des conditions de vie satisfaisantes, une bonne alimentation, des vermifugations régulières sont requises afin que le chien ait la qualité de poil minimale pour être présenté.

Pour les races à poils ras ou court, un simple bain suffira quelques jours avant l’exposition. Pour les autres, tout dépend de ce qui est demandé par le standard. Il existe des schémas de toilettage précis pour chaque race. Par conséquent, mieux vaut s’y prendre à l’avance.

Un carnet de vaccinations à jour

Le carnet sera vérifié à l’entrée de l’exposition par des vétérinaires. Il est recommandé d’effectuer le vaccin contre la toux du chenil. Les expositions, comme toutes les réunions de chiens, favorisent la propagation de cette maladie, il est donc préférable d’en limiter les risques.

Le jour J

Emporterez le matériel de toilettage, une couverture propre, une serviette-éponge, de l’eau, un bol et peut-être de la nourriture si vous rentrez tard.

Pensez à prendre les indispensables friandises pour attirer l’attention de votre chien aux moments importants dans le ring.

N’oubliez pas non plus votre laissez-passer si l’on vous en a envoyé un.

Adoptez une tenue élégante et confortable. Vous aurez également besoin d’un brassard ou d’une épingle pour fixer un numéro de ring à votre veste, numéro qui permettra au commissaire de ring de vous identifier.

Une fois installé avec votre animal, vous pouvez peaufiner le toilettage, mais surveillez l’annonce du commissaire qui appellera votre classe à se présenter. Essayez de ne pas communiquer votre nervosité
à votre chien. Restez calme et souvenez-vous : vous êtes ici pour passer un moment agréable.

La première étape : l’examen de confirmation

Les documents nécessaires : Le certificat de naissance délivré par la SCC si le chien est né en France, le pedigree du pays d’origine si le chien est importé, la carte d’identification, le formulaire d’examen de confirmation (d’inscription au titre de l’import si le chien est né à l’étranger, d’inscription à titre initial si le chien n’a pas d’origines connues).

L’ensemble de ces documents doit être remis au juge avant l’examen, après avoir complété soigneusement les rubriques propriétaire et chien du formulaire d’examen de confirmation.

Au cours de l’examen, le juge vérifie que votre chien ne possède pas de défauts éliminatoires (morphologie, couleur, caractère…) ne permettant pas la confirmation.

Le déroulement étape par étape

Un juge examinera les chiens en deux phases, l’une statique (examen et standard) et l’autre dynamique avant de comparer ensuite les chiens entre eux. Il fera des commentaires et le classement. Attention, la présentation commence avant de rentrer sur le ring ! Le juge peut avoir remarqué votre chien alors que vous êtes à l’extérieur (attention donc à la mauvaise impression qui pourrait s’en dégager).

Entrée dans le ring

Le juge regarde les chiens qui arrivent. Il a une première impression et peut déjà identifier « ses chiens de tête ». Soyez attentif et évitez de bavarder avec les personnes présentes autour, car à ce moment-là, le chien se relâche et ne se présente pas très bien.

Un examen individuel attentif

Le juge vous appelle : attention aux allures de votre chien lorsque vous vous dirigez vers lui ! Placez le chien assis entre vos jambes pour montrer les dents, etc. Il doit se laisser manipuler sans contrainte.

La prise de notes

Pendant que le juge prend ses notes, surveillez votre chien qui doit être en position statique et présenter son meilleur profil. Attention, ne jamais se mettre entre le juge et le chien afin d’assurer une bonne visibilité.

Les allures

Sachez faire trotter votre chien, et non galoper (évitez qu’il ne saute, tire dans tous les sens)… combien de chiens perdent des places, voire rétrogradent de qualificatif pour de mauvaises allures ou très difficiles à apprécier !

Le jugement du groupe

Après le jugement individuel, revenu à votre place, continuez à surveiller votre chien pour éviter qu’il ne se relâche. Là aussi, le juge peut toujours revenir sur le jugement qu’il avait porté à votre chien, en bien ou en mal.

Évitez que le chien ne se couche, les jugements ne sont guère longs et un chien peut supporter la station debout. Celle-ci est plus flatteuse que de voir un chien avachi dans le ring, d’autant que son expression sera différente. La qualité des allures est très importante lors du jugement du groupe entier pour départager les finalistes.

Sachez motiver votre chien pour que son expression finale soit brillante, en un mot, le brio l’aidera dans l’attribution d’une bonne place.

Les commentaires

Le jugement terminé, vous sortez du ring avec les commentaires du juge et un qualificatif (appelé un « slip »). Les notes prises par le juge vous permettront de prendre conscience des défauts et des qualités de votre protégé.

Cependant, sachez que nul chien n’est parfait et qu’un juge peut toujours trouver telle ou telle petite chose qui fera la différence au final. Un qualificatif est alors attribué à votre chien (Excellent, Très Bon, Bon, Assez Bon ou Insuffisant).

Quelques commentaires du juge

TB = Très bon
EXC = Excellent
CI = Classe intermédiaire
CO = Classe ouverte
CT = Classe de travail
CHCS = Classe champion
DCC = Dentition Compète en Ciseaux
SPE = Spéciale de race
RE = Régionale d’élevage
NE = Nationale d’élevage
CHPT = Championnat de France
TAT = Test d’Aptitude au Travail (organisé par le Club de race)
TAN = Test d’Aptitude Naturelle
AM ou AV = Avant-main
AR = Arrière-main
ANG = Angulation
PDF = Port du fouet
PDT = Port de tête

Que faire après l’examen ?

Après avoir passé avec succès l’examen de confirmation, vous devez envoyer le dossier à la SCC. En plus du certificat de naissance original auquel vous joignez le règlement de la somme mentionnée sur le formulaire (en règlement des droits d’inscription et d’établissement ou modification du pedigree), celui-ci doit être complété et signé par le juge.

La Société Centrale Canine vous retourne ensuite le Pedigree définitif. Il est prudent de conserver une photocopie de chacun des documents composant ce dossier.

Procédure d’appel

Si votre chien est jugé inapte lors de l’examen de confirmation et que vous n’acceptez pas le motif d’ajournement relevé par le juge, vous pouvez contester la décision (après notification de la part de la SCC vous permettant de faire appel dans un délai d’un mois).

Une caution vous sera demandée, un jury d’appel composé de trois experts sera désigné par la SCC. La caution ne vous sera restituée que si votre chien est confirmé.

Les récompenses

Expositions Nationales (CACS) : Certificat d’Aptitude au Championnat de Conformité au Standard.

Classe Intermédiaire : Pour les chiens âgés de 15 à 24 mois. Cette classe donne doit à l’attribution d un CACS en concurrence avec la classe Ouverte et Travail.

Classe ouverte : Pour les chiens ayant atteint l’âge minimum de 15 mois. Cette classe donne doit à l’attribution d’un CACS en concurrence avec la classe Intermédiaire et Travail.

Classe travail : pour les chiens de 15 mois et plus avec un brevet de chasse. Cette classe donne doit à l’attribution d’un CACS en concurrence avec la classe Intermédiaire et Ouverte.

Classe vétéran : Possible à partir de 8 ans. Cette classe donne droit à l’attribution d’un qualificatif et à un classement, mais ne donne pas droit à l’attribution du CACS.

Le second en classe travail, ouverte et intermédiaire de qualification excellent concourent pour la RCACS (Réserve du Certificat d Aptitude au Championnat de Conformité au Standard).

Expositions Internationales (CACIB) : Certificat d’Aptitude au Championnat International de Beauté.

Classe Intermédiaire : Pour les chiens âgés de 15 à 24 mois : Cette classe donne doit à l’attribution d’un CACS en concurrence avec la classe Ouverte et travail. En cas d’obtention du CACS, le sujet entrera en concurrence avec les classes ouvertes, travail et champion pour l’attribution du CACIB.

Classe ouverte : Pour les chiens ayant atteint l’âge minimum de 15 mois. Cette classe donne doit à l’attribution d’un CACS en concurrence avec la classe Intermédiaire et Travail. En cas d’obtention du CACS, le sujet entrera en concurrence avec les classes Intermédiaire, Travail et Champion pour l’attribution du CACIB.

Classe travail : Pour les chiens de 15 mois et plus ayant obtenu un brevet de chasse. Cette classe donne doit à l’attribution d un CACS en concurrence avec la classe Intermédiaire et Ouverte. En cas d’obtention du CACS, le sujet entrera en concurrence avec les classes Intermédiaires, Ouverte et Champion pour l’attribution du CACIB.

Classe Champion : Réservée exclusivement aux chiens âgés de 15 mois la veille de l’ouverture de l’exposition, déclarés Champions de Beauté Nationaux des Pays Membres de la FCI (Fédération Canine Internationale) et Champions Internationaux de la FCI. Cette Classe ne donne pas droit à l’attribution
du CACS en France, mais donne droit à l’attribution du CACIB en concurrence avec les classes Ouverte, Travail et Intermédiaire.

Le juge peut accorder au second le RCACIB (Réserve Certificat d’aptitude au Championnat International de Beauté). Il est attribué pour les mêmes raisons que la Réserve de CACS.

Désignation du Meilleur de Race (BOB) Best Of Breed : Pour la désignation du Meilleur de race le juge devra choisir entre les meilleurs chiens de la journée qui ont obtenus obligatoirement un excellent.

  • Les deux CACS (mâle et femelle)
  • Les deux premiers des classes jeunes (mâle et femelle)
  • Les deux premiers des classes vétérans (mâle et femelle)
  • Les deux champions (mâle et femelle) champions.

Pour le titre de Champion de France, il faut : Soit le CACS de l’exposition de Championnat, soit le CACS de l’exposition Nationale d’élevage.

  • Le test de caractère (TAN)
  • Un CACS de l’une des « Spéciales »
  • Un CACS d’une exposition Nationale ou Internationale.

Ces deux derniers CACS devront être obtenus dans un délai maximum de deux ans après l’exposition de Championnat.

Obtenir le titre de champion international de beauté, il faut : Avoir obtenu, dans trois pays différents, sous trois juges différents, quatre certificats d’aptitude au Championnat International de Beauté (CACIB), quel que soit le nombre de concurrents. Entre le premier et le dernier CACIB, une période minimum de un an et un jour doit s’être écoulée.