L’envers du décor des expositions canines

Dans le monde de la cynophilie, la plupart des éleveurs participent aux expositions pour y présenter leurs plus beaux spécimens.

Seresto Collier Grands Chiens – Collier anti puces et anti tiques pour grands chiens de plus de 8 kg – Collier Seresto pour chien 7 à 8 mois de protection, réduit le risque de leishmaniose – Gris
  • Protection longue durée : Ce collier antiparasitaire pour chien protège votre animal contre les puces pendant 7 à 8 mois et 8 mois contre les tiques.
  • Efficacité par contact : Les parasites n'ont pas besoin de piquer votre chien pour entrer en contact avec les principes actifs du collier Seresto grand chien.
  • Protection de l'environnement immédiat de l'animal : Le collier anti puces pour chien Seresto empêche le développement des larves de puces pendant 8 mois.
  • Maladies vectorielles : Le collier Seresto réduit le risque de l'ehrlichiose et de babésiose (via les tiques) pendant 7 mois et de leishmaniose (via les phlébotomes) jusqu'à 8 mois.
  • Détails pratiques : Ce collier anti tiques est sans odeur ni texture grasse au toucher. Il est résistant à l'eau en cas d'exposition modérée.

Lorsque vous effectuez des achats par le biais de liens sur notre site, nous pouvons percevoir une commission d'affiliation. Dernière mise à jour le 2024-07-17 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

elevage-chiens

Mais quel est l’envers du décor et comment arrive-t-on à pareil résultat ?

L’exposition : une vitrine pour les amateurs

Les expositions sont, en quelque sorte, une vitrine, qui permet aux éleveurs de montrer leur savoir-faire… car il va sans dire qu’ils n’inscrivent que leurs plus beaux sujets.

L’aspect économique n’est pas étranger à l’affaire, car entre les visiteurs venus se renseigner en vue de l’achat d’un chiot et la possibilité de vendre des saillies aux autres éleveurs, les frais occasionnés par cette participation constituent un investissement.

Et qui dit investissement, suppose « retour sur investissement », quand bien même pour certains, l’ego semble être la seule motivation…

Cependant, nul ne pourra nier le plaisir qu’il ressent lorsque son chien arrive premier et remporte un titre ; qu’il soit éleveur ou simple particulier qui, à de rares exceptions près, ne participera qu’épisodiquement, voire une seule fois pour faire confirmer son chien.

Avis d’expert

Contrairement à un site Internet ou aux encarts publicitaires, le moment est venu de « faire ses preuves », sans far ni beaux discours…

Ancol Manteau rafraîchissant pour Chien, Taille M bleu M
  • Fabriqué en polyester et coton
  • Retient l'humidité pour les heures et rapidement re-activated
  • Antibactérien et lavable en machine
  • Longueur: 40 cm

Lorsque vous effectuez des achats par le biais de liens sur notre site, nous pouvons percevoir une commission d'affiliation. Dernière mise à jour le 2024-07-17 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

Les chiens sont examinés par un juge habilité par la Société Centrale Canine qui vérifie leur conformité au standard de la race (le CACS est le titre obtenu, tout comme le CACIB, Certificat d’Aptitude au Championnat International de Beauté dans une exposition internationale) et vérifie que celui-ci est correctement sociabilisé.

Un chien, dont le juge ne peut examiner les dents par exemple, risque fort de se voir disqualifier, de même s’il se montre agressif.

Ainsi, l’œil d’un expert analyse la qualité apparente du chien : son phénotype, ce que l’on voit. Mais cela ne préjuge en rien des autres qualités sur le long terme, telles que la longévité ou la santé ; ni de ses qualités de reproducteur dans l’absolu.

C’est un constat à un moment donné, de l’excellence d’un chien par rapport au standard de sa race, telle qu’elle a été définie par le club de race, en accord avec la Fédération Cynologique Internationale. « Être » est une chose, « transmettre » en est une autre…

La reproduction: une affaire de longue haleine et pleine d’embûches

La reproduction s’apparenterait plutôt au laboratoire, qui se situe en amont, puisqu’avant de présenter un chien en exposition il a bien fallu qu’il naisse, grandisse, et devienne mature…

Il existe des classes « Baby », « Puppy », « Jeune » en exposition, mais elles sont plus indicatives d’un potentiel puisque durant la croissance, bien des mésaventures peuvent se produire et obérer le devenir d’un chien qui semblait pourtant très bien parti pour devenir un champion, quand bien même celui-ci est issu de parents tous deux champions.

Le résultat d’un accouplement n’est jamais acquis : les possibilités sont tellement infinies qu’il est bien hasardeux de se livrer à des pronostics. Dans un mariage, chacun des deux partenaires fournit une moitié du patrimoine génétique du bébé.

Quand bien même l’un des deux est exceptionnel, si l’autre est défaillant, le résultat ne sera pas au rendez-vous. De plus, chaque être vivant, et le chien ne fait pas exception, possède des gènes délétères qui, heureusement ne s’expriment pas la plupart du temps, mais qui peuvent potentiellement être transmis.

Mariage « Royal » : une garantie de qualité ?

Prendre le plus beau chien et le plus titré avec une chienne présentant ces mêmes caractéristiques a toujours été une des règles en matière de reproduction canine. Effectivement, le résultat en général est un sujet intermédiaire.

Mais les exceptions sont nombreuses et les lignées de champions sur plusieurs générations, assez rares…

Deux chiens qui présentent tous deux de grandes qualités que tout un chacun peut constater « de visu » engendrent parfois des chiots qui sont bien loin d’être à leur niveau. Deux phénotypes d’exceptions peuvent donc donner naissance à des phénotypes qualitativement moindres.

S’il suffisait de marier « le plus beau et le plus titré » avec son homologue féminin, cela se saurait depuis longtemps ! Bien sûr, les deux sujets à marier doivent être exempts de défauts et présenter l’un et l’autre des qualités morphologiques, comportementales, tout en bénéficiant d’un bon potentiel santé.

Sur ces trois qualités, seule la morphologie peut se détecter sans problème. Par contre, le comportement et la santé sont nettement plus difficiles à détecter dans l’instant et sans un recul assez important.

Alors que l’exposition repose sur le phénotype puisque l’on considère un chien donné « à l’instant T » en tant que résultat d’un travail de sélection, la reproduction se préoccupe tout autant de génotype (l’ensemble des gènes que possède un chien et qui déterminent ses qualités) que de phénotype et de leurs relations, sans oublier l’incidence de l’environnement.

En effet, celle-ci a également sa part, car si le génotype, c’est-à-dire le patrimoine génétique, conditionne le phénotype donc l’apparence du chien, tout ne se résume pas uniquement à la génétique.

Le caractère, par exemple, bénéficie d’une héritabilité relativement faible, de l’ordre de 15 à 30 %. Le reste provient de l’acquis, c’est-à-dire des conditions de vie, des parents tout d’abord puis des chiots ensuite.

À la recherche du profit

Hélas, on constate souvent que de nombreux élevages sont devenus de simples « pompes à fric », réformant et évacuant tout ce qui est improductif.

Haro sur le vieux ou le malade ! Et les portées s’enchaînent jusqu’à l’âge de 3 ou 4 ans et on passe au reproducteur suivant après avoir fourgué le précédent le plus rapidement possible.

Pour parfaire le tout, on met tout le monde en cage pour « rationaliser ». Ainsi moins de travail, pas de bagarres, chacun dans son cube.

Car il est indéniable qu’il y a contradiction entre l’aspect économique de l’élevage et le côté affectif.

Élever une seule race ne peut en aucun cas permettre d’en vivre. Or, la plupart des éleveurs sont dans ce cas. Ils s’imaginent pouvoir s’en sortir en augmentant leur « production », mais ils n’arrivent qu’à amplifier le problème de départ.

Comment un être vivant pourrait-il s’épanouir en cage ? Qui peut croire qu’un chien, quelle que soit la race, puisse vivre de manière satisfaisante en box ? Un fauve qui tourne compulsivement dans sa cage en arrive à creuser les endroits où il pose ses pattes, car il fait exactement le même trajet dans ses 6 mètres carrés à longueur de journée, durant toute une vie. C’est une des conséquences du stress.

Un chien en cage subit lui aussi un stress qui est lourd de conséquences, pour lui et tout autant pour sa descendance. Et ce n’est pas sa « courette » qui change grand-chose à son enfermement ; elle permet d’être en règle avec la législation, mais rien de plus.

Mais pourrait-on attendre des futurs acheteurs qu’ils en prennent conscience ? Au moins de ne pas encourager ce genre de fonctionnement en y achetant leur chiot. Sans demande, il n’y a pas d’offre.

Promo
PEDIGREE Sa Récompense Tasty Friandises - Lot de 6 Sachets de 140g - Mini Bouchées Saveurs Fromage et Bœuf - Idéale pour Eduquer ou Faire Plaisir à son Chien Bœuf & Fromage 1 unité (Lot de 6)
  • Délicieuses petites friandises pour petit chien et grand chien ; idéal pour récompenser votre chien à tout moment
  • Cheesy Nibbles - petites friandises pour chien au fromage et au bœuf idéal pour récompenser votre chien à tout moment
  • Nourriture pour chien complémentaire développée par les vétérinaires et nutritionnistes du centre Waltham
  • Des Oméga 3 pour la vitalité, des vitamines pour renforcer leurs défenses naturelles et des minéraux, dont du calcium, pour des os solides
  • Délicieuses friandises pour chien sans arômes ni colorants artificiels

Lorsque vous effectuez des achats par le biais de liens sur notre site, nous pouvons percevoir une commission d'affiliation. Dernière mise à jour le 2024-07-17 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires