Le Jack Russell : Caractère, alimentation, éducation, santé

À mi-chemin entre le petit ratier et le Fox, le Jack Russell-Terrier cache bien son jeu. Malgré sa petite taille, c’est un chien hyperdynamique, qui n’apprécie guère le calme.

un Jack Russell

Ne vous fiez pas à son air gentiment fripon, car il risquerait de vous en faire voir de toutes les couleurs ! C’est un chien franc, vif, très éveillé, et rusé. Mieux vaut donc le choisir en connaissance de cause. Et être ferme dans son éducation afin de canaliser ses ardeurs, pour avoir un compagnon loyal et agréable à vos côtés.

Un vrai terrier !

un Jack Russell souriant

Ce petit bout de chien appartient à la famille des terriers. Et tout chez lui nous le rappelle.

Ne lui dites pas que c’est un Fox, vous le vexeriez. Évidemment, il a un gabarit et une qualité de poil qui peuvent conduire le néophyte à le confondre avec son cousin, mais ce n’est pas une raison ! Son pelage est plutôt rêche au toucher, ni court ni long et davantage épais que fin. C’est sa tête, en forme de coin, et son crâne, de largeur moyenne, qui le différencient du Fox, dont le crâne est plutôt étroit et le museau nettement plus long.

Ce petit « ébouriffé » au succès grandissant est remuant et plein de tonus. Il est solidement construit tout en restant svelte. Son standard précise d’ailleurs que « deux mains de grandeur moyenne doivent pouvoir en faire le tour ». Son rein est un peu arqué, mais, en fait, le Jack Russel-Terrier est légèrement rectangulaire. Quant à sa taille, elle a fait l’objet d’une sérieuse polémique. De nos jours, il est convenu qu’elle était idéalement à 35 cm chez le mâle et à 33 cm chez la femelle. Mais on croise couramment des sujets plus courts ou plus hauts sur pattes.

Côté couleur, le blanc prédomine. Il peut même être immaculé. Mais le plus souvent sa robe porte quelques taches fauves (du feu au citron) ou noires, principalement autour des oreilles et des yeux, comme s’il avait un coquard, et éventuellement à la base de la queue.

un Jack Russell qui tire la langue

Les trois points forts

  • Une taille réduite
  • Un look très nature
  • Une pêche d’enfer !
un Jack Russell en gros plan

Caractéristiques du Jack Russell

Queue

Il est d’usage de la couper peu de temps après la naissance à une longueur de 12 cm environ. Il la remue vigoureusement à la vue, entre autres, d’un mulot !

Oreilles

Elles sont petites, en forme de « V », et tombent vers l’avant. Le pli que forment les pavillons ne doit pas dépasser le sommet du crâne.

Yeux

Ses yeux en amande, de couleur sombre, reflètent toute sa vivacité et sa hardiesse. Il vous regarde toujours avec franchise, car ce n’est pas dans ses habitudes de cacher son jeu.

Poil

Lisse ou dur, il doit toujours être rêche au toucher. Contrairement à celui d’autres terriers, son entretien n’est pas contraignant. Il peut être entièrement blanc ou comporter des marques feu, citron ou noires.

Truffe

Que votre Jack Russell complètement blanc ou blanc avec des marques, sa truffe doit être toujours noire. Celle-ci est particulièrement performante puisque le Jack Russell est capable de dénicher des truffes !

Origines

  • Pays : Grande-Bretagne
  • Époque : XIXe siècle
  • Ancêtres : Petits terriers
  • Aptitudes : Chasse, chien de compagnie

Il faut que ça bouge !

un Jack Russell qui court dans l'eau avec une balle dans la gueule

Un peu indépendant, très remuant… et pas casanier pour deux sous.

C’est du 100 % terrier ! Vif, fier, curieux de tout, le Jack Russell est un chien hardi et assez indépendant. Il se souvient certainement de l’époque où il chassait les nuisibles et les renards. Activité dans laquelle il excelle toujours d’ailleurs. Pas vraiment dominant, il n’est pas pourtant pas non plus du genre à s’en laisser conter. Mais, pour un terrier, il a néanmoins la réputation d’être tendre et doux… à ses heures.

Chasse ou compagnie : le Jack Russell est polyvalent.

le Jack Russell chien de compagnie

C’est une vraie pile électrique. Il peut vivre en ville comme à la campagne, mais de préférence en maison avec jardin plutôt qu’en appartement. À moins d’avoir beaucoup de temps à lui consacrer. On peut sans risque de se tromper, de le qualifier d’hyperactif : avec lui, il faut que ça bouge ! Il ne se contentera donc pas de deux petites promenades par jour. Il a vraiment besoin de se défouler et de dépenser son trop-plein d’énergie. Sinon, il risque fort de s’ennuyer et de se montrer sous son plus mauvais jour : aboyeur pour se faire remarquer (mais pas plus que la moyenne), capricieux pour obtenir ce qu’il désire et têtu comme ses cousins les autres terriers !

Si on l’éduque correctement, et si l’on respecte sa nature vivace, il sera un adorable compagnon, pétillant et plein de gaieté, car il n’engendre pas la mélancolie. Par le passé, ses ancêtres accompagnaient les cavaliers et les lads. Le Jack Russell-Terrier était pour ces derniers une race de prédilection. Il a donc été habitué depuis très longtemps à vivre en compagnie des hommes et des chevaux, avec lesquels il entretient des relations privilégiées. Si vous êtes cavalier dans l’âme, vous ferez donc son bonheur, sans que cela représente toutefois une condition sine qua non. Ce n’est pas parce qu’il est un petit que c’est un chien de salon, même s’il aime la douceur de son foyer et si, parce que son maître l’a mal éduqué, il préfère dormir sur le canapé ou sur le lit plutôt que dans son panier !

un Jack Russell tête inclinée

Le Jack Russell en bref

  • Taille : De 26 à 37 cm
  • Poids : De 6 à 7 kg
  • Diffusion : Environ 3 000 sujets de pure race en France
  • Prix : Moyen
  • Coût d’entretien : Faible
  • Alimentation : Ménagère (290 g) – Humide (460 g) – Croquettes (160 g)

Trait de caractère

Ce petit chien s’est depuis longtemps imposé dans les milieux de la chasse. Très obéissant, il fait preuve d’un entêtement et d’une persévérance à toute épreuve. Et rien, ni aucun gibier, ne lui fait peur. Mais ce chien d’utilité fera tout à fait le bonheur d’un maître non chasseur. Il s’acquitte très bien de son rôle de chien de compagnie. Être sportif est un plus pour vivre à ses côtés. À noter enfin qu’il est très intelligent et qu’il est assez docile quand on sait le prendre. Mais cela se lit dans son regard !

La malice se lit dans ses yeux…

un Jack Russell attendrissant

Le Jack Russell est-il un chien pour vous ?

  • La solitude ne lui fait pas peur, mais il ne faut pas que cela dure trop longtemps !
  • Ce n’est pas le genre de chien à se prélasser à longueur de temps ; il a vraiment besoin de bouger.
  • Il a tendance à se montrer exigeant, voire capricieux.

Les +

  • Très intelligent
  • Vivant et remuant
  • Vif et hardi

Les –

  • Parfois un peu teigneux !
  • Indépendant
  • Casse-cou, il n’a peur de rien

Ne vous fiez pas aux apparences

un Jack Russell qui regarde droit devant lui

Malicieux et roublard, il réclame une certaine poigne.

Si vous n’êtes pas chasseur, rien de tel que de l’inscrire dans un club d’Agility pour lui permettre de se défouler et lui faire oublier les plates-bandes du jardin ou les pieds du canapé ! Ce sport permettra de canaliser son énergie et ses ardeurs. Mais vous pouvez fort bien pratiquer d’autres activités avec lui : le Canicross est tout à fait conseillé, tout comme les balades à vélo, au cours desquelles il vous suivra sans peine. Si le sport n’est pas votre tasse de thé, optez pour les promenades, qu’elles soient en bord de mer, en montagne ou en forêt. Vous pouvez aussi l’initier pour votre plus grand bonheur aux joies de la recherche de truffes. De nombreux Jack Russell-Terriers se sont révélés très performants pour trouver le fameux « diamant noir ».

En fait, pour vivre en parfaite harmonie avec lui, il ne faut pas lui laisser l’occasion de s’ennuyer. Il faut qu’il se défoule sinon… c’est la bêtise assurée ! Même si vous pouvez sans crainte le laisser seul quelques heures par jour ou une soirée. À moins que vous ne préfériez l’emmener avec vous au restaurant ; sa petite taille vous le permet et il adore la présence humaine.

L’essentiel est de faire preuve de fermeté dès le départ pour qu’il comprenne qu’il n’est pas aux commandes et qu’elles sont les limites qu’il doit respecter. Car il ne faudrait pas croire que ce petit chien à la bouille malicieuse et sympathique est malléable. En effet, il trompe bien son monde. Il faut donc que ses conditions de vie soient en accord avec sa personnalité.

un Jack Russell l'air têtu

À faire

  • Lui faire faire beaucoup d’exercice
  • Le cadrer dès le départ
  • Être ferme sans brutalité

À ne pas faire

  • Le sédentariser
  • Le laisser trop aboyer
  • Céder à ses caprices

Un modèle de patience avec les enfants

Ce chien monté sur ressorts peut se montrer un excellent compagnon pour toute la famille. Il adore jouer et est particulièrement tolérant avec les jeunes enfants, que sa gaieté attire.

Aussi joueur et joyeux que les enfants.

À condition que ces derniers le respectent. Pas question de lui tirer la queue ou les oreilles, car, sans être méchant, autant dire qu’il ne se laisserait pas faire très longtemps. Sa patience a des limites. Mais, pour jouer, il est prêt à tout, même à tourner en bourrique. Bien évidemment, la réciproque va de pair !

Le désir de liberté

un Jack Russell dans l'eau avec un bâton

Il faut le surveiller comme le lait sur le feu, car il a vite fait de se faire la belle !

Avec lui, il faut veiller sans cesse. Même dans les endroits les plus reculés et les plus déserts, on doit avoir l’œil. Car il ne ratera pas une occasion de prendre la poudre d’escampette pour aller courser un mulot. Son instinct de chasseur est très fortement ancré en lui, et il est rare qu’il puisse le réfréner. Alors, même quand tout semble sans danger, mieux vaut faire attention. Lui inculquer le rappel très tôt est une bonne mesure pour s’assurer une certaine tranquillité.

Il est tout le temps aux aguets !

un Jack Russell en alerte

Il est du genre fugueur, et se faire la belle durant des journées entières ne lui fait absolument pas peur. Combien de propriétaires de Jack Russell en ont fait la douloureuse expérience, s’inquiétant de la disparition de leur compagnon, puis le voyant réapparaître après un temps plus ou moins long ! C’est que pour rien au monde il ne quitterait l’entrée du terrier où il guette sa proie. Mieux vaut donc le savoir. Il préfère même dans ces cas-là ne pas boire et ne pas manger plutôt que de lever sa garde. C’est ça, la ténacité du Jack Russell-Terrier !

Côté santé, c’est un chien rustique qui se montre résistant et très solide. On note cependant des cas de luxation de la rotule, un problème qui affecte fréquemment les petites races et qui parfois se résout de lui-même. Un autre type de boiterie peut concerner le Jack Russell-Terrier : la maladie de Legg-Perthes-Calvé. Héréditaire, elle survient à la fin de la croissance et doit faire l’objet d’une intervention chirurgicale. Enfin, on note également des atteintes du cristallin, une autre maladie héréditaire, qui se déclare vers 3-4 ans.

S’il ne fréquente pas les expositions canines, il peut se passer d’épilation, à laquelle sont astreints bon nombre de terriers. Il faut néanmoins le brosser régulièrement afin de le débarrasser du poil mort. Le rythme sera par ailleurs accentué en période de mue, quand le poil a tendance à tomber davantage.

À faire

  • Lui apprendre très tôt le rappel
  • Bien clôturer le jardin
  • Le brosser régulièrement

À ne pas faire

  • L’inciter aux courses-poursuites
  • Le laisser vaquer à sa guise
  • Relâcher la surveillance
un Jack Russell en pleine course

Alimentation : Sportif, il sait garder la ligne

  • Le Jack Russell n’est ni difficile ni goinfre. Il peut se permettre d’avoir un bon appétit, car, dynamique comme il est, il a vite fait de brûler des calories !
  • Cela ne doit pas vous conduire à le transformer en « poubelle de table » ! Vous devrez, comme pour tous les chiens, veiller aux rations, que vous optiez pour une alimentation maison ou une alimentation industrielle.
  • Cette dernière est préférable, car vous trouverez dans le commerce ou chez votre vétérinaire des croquettes et des boîtes tout à fait adaptées à ses besoins. Cette alimentation offre un certain confort : gain de temps, facilité de stockage et de conservation.
  • Par ailleurs, si vous partez en vacances avec votre compagnon, vous pourrez continuer à lui donner la même alimentation et éviter certains désagréments digestifs dus aux changements.

En savoir plus

Club du Jack Russell terrier