Comment modifier l’alimentation de votre chien ?

Le passage progressif d’une alimentation à une autre permet d’éviter les troubles digestifs et aide votre chien à accepter plus facilement le nouvel aliment. Certains chiens sont un peu difficiles.

deux chiens devant leur gamelle de croquettes

La manière de changer de nourriture pour chien dépend un peu de ce que vous remplacez ou par quoi vous le remplacez. Par exemple, si votre chien souffre d’un simple trouble digestif accompagné de vomissements et/ou de diarrhée, votre vétérinaire peut vous recommander de lui donner une alimentation pauvre en gras pendant quelques jours, sans période de transition.

En revanche, si vous avez simplement décidé de changer la nourriture habituelle de votre chien, il est préférable d’étaler la transition sur une semaine environ. Si vous changez la nourriture de votre chien sans période de transition, il risque de souffrir de troubles gastro-intestinaux sous forme de vomissements, de diarrhées et d’un manque d’appétit bien compréhensible.

Transition lente

La plupart des vétérinaires recommandent une transition progressive lorsque vous changez de nourriture pour chien, quelle qu’en soit la raison (à l’exception de la nourriture pauvre en gras, comme indiqué). Cela dit, si votre chien est habitué à une variété constante d’aliments, il n’aura peut-être pas besoin d’une transition. De nombreux chiens peuvent manger une grande variété d’ingrédients et d’aliments et toléreront une alimentation en rotation, à condition que les niveaux de protéines et de matières grasses des aliments que vous choisissez soient similaires.

Souvent, il y a plus de problèmes gastro-intestinaux si la composition des nutriments change beaucoup, par exemple si l’on passe d’un régime à 10 % de matières grasses à un régime à 20 %. Le passage brutal à une alimentation plus riche peut entraîner des problèmes, notamment des diarrhées. Les chiens dont l’estomac est plus sensible sont encore plus susceptibles de souffrir de troubles gastro-intestinaux en cas de changement brutal de leur régime alimentaire.

La recommandation générale des vétérinaires est la suivante : si votre chien a toujours mangé la même chose et que, pour une raison ou une autre, vous passez d’un régime alimentaire régulier à un autre, une transition d’une semaine permet au microbiome gastro-intestinal de s’adapter.

Commencez la transition avant d’avoir épuisé l’ancien aliment et donnez-lui 3 parts de l’ancien aliment pour 1 part du nouveau pendant deux ou trois jours, puis 50/50 pendant deux ou trois jours, puis 3 parts du nouvel aliment pour 1 part de l’ancien aliment pendant deux ou trois jours. Après cela, vous devriez être en mesure de donner à votre animal 100 % de nouveaux aliments. Dans ce cas, la période de transition s’étend sur sept à dix jours.

Transition vers une alimentation pauvre en gras

Il n’est pas nécessaire d’effectuer une transition pour passer à une alimentation temporaire pauvre en gras, souvent recommandée pour les chiens souffrant de diarrhée et/ou de vomissements. Ces régimes sont toujours plus faciles à digérer, ce qui permet au système digestif de votre chien de se reposer et de récupérer. Une fois les symptômes disparus, il est recommandé de revenir progressivement à l’alimentation habituelle afin d’éviter de choquer brutalement la muqueuse intestinale en voie de guérison avec des ingrédients plus riches.

Le premier jour où vous commencez la transition entre le régime pauvre en gras et la nourriture normale de votre chien, faites en sorte que chaque repas soit composé de 3 parts de régime pauvre gras pour 1 part de régime normal. Si les symptômes ne réapparaissent pas, le jour suivant, mélangez chaque repas à raison de 50 % d’aliment pauvre en gras et 50 % d’aliment normal. Si tout va bien jusqu’à présent, le troisième jour, chaque repas est composé de 1 part d’aliment pauvre en gras pour 3 parts d’aliment normal. Si tout va encore bien, votre chien peut revenir à une alimentation normale le quatrième jour.

Remarque : si votre chien a un estomac très sensible, suivez le même principe, mais modifiez les repas tous les deux jours au lieu de tous les jours. Dans ce cas, il faudra attendre une semaine complète avant que votre chien ne reprenne une alimentation régulière.