Le Rottweiler : Caractère, alimentation, éducation, santé

Le Rottweiler ne manque ni de caractère ni de répondant et il en impose par sa stature.

un Rottweiler en gros plan

Ce molosse qui déchaîne les passions est inscrit en deuxième catégorie, telle que définie par la loi du 6 janvier 1999, et fait donc l’objet d’une série d’obligations de la part de son propriétaire. Il est certes un chien puissant, mais tout à fait équilibré et digne de confiance. Il a seulement besoin d’un maître qui sache canaliser ses ardeurs et qui ne le considère pas comme un accessoire de mode.

Un molosse très racé

Quelle que soit sa taille, le Rottweiler ne manque pas de prestance. En fait, il se dégage une certaine noblesse de cet animal aux proportions harmonieuses.

Ce n’est pas un poids plume, mais il a gardé néanmoins des lignes harmonieuses.

un Rottweiler qui tire la langue

Sa carrure de molosse a tout pour impressionner et elle laisse parfaitement deviner sa force et son endurance. Le Rottweiler n’est pas un gros pataud, car, dès que ses muscles entrent en action, on se rend vite compte de sa souplesse et de sa vigueur.

Ce qui en impose en second lieu chez lui, c’est sa tête bien caractéristique ; un museau un peu carré surmonté d’un front modérément convexe et ses yeux foncés qui nous fixent avec franchise. Avec lui, on sait tout de suite si c’est « du lard ou du cochon » ! Et quand il veut nous apitoyer, il plisse ses sourcils et replie légèrement ses oreilles contre les joues. Quelques rides se forment sur son front et il faut alors se faire violence pour ne pas succomber à son charme !

une tête de Rottweiler

Ses mâchoires sont puissantes et fermes, accentuant son air sévère et même patibulaire. Pourtant, lorsqu’il tire la langue, les muscles de ses joues remontent et les commissures de ses lèvres s’étirent, ce qui donne l’impression qu’il sourit. Il s’est trahi ! Ce gros dur ne demande en fait qu’à aimer et à être aimé.

Caractéristiques du Rottweiler

Queue

Sa queue est généralement coupée au niveau de la première ou de la deuxième vertèbre. Un acte sans douleur pour le chien qui est pratiqué peu après la naissance.

Oreilles

Moyennes et triangulaires, elles ont la particularité d’être très écartées l’une de l’autre. Quand le Rottweiler les ramène vers l’avant, sa tête apparaît encore plus large !

Yeux

Bruns, de grandeur moyenne, les yeux du Rottweiler ont la forme d’une amande. On les préfère toujours le plus foncés possible.

Poil

De longueur moyenne, il est dur au toucher, lisse et bien serré. Se cache en dessous un sous-poil doux comme un duvet… tout à fait à son image : un gros dur au cœur tendre !

Truffe

Elle est proportionnelle à la taille de sa tête, à savoir bien développée, large sans être ronde. Les narines sont, pour leur part, assez grandes. Et la truffe est toujours de la même couleur : noire.

De quelle couleur doit être le Rottweiler ?

Noir, avec des marques bien délimitées d’un ton brun soutenu en des endroits précis définis par le standard de la race. Et point de blanc !

un Rottweiler couché

Force et douceur

Le Rottweiler descend des chiens de bouvier : il a donc des origines de molosse et de berger. Bien avant qu’il ne devienne le chien que l’on connaît aujourd’hui, il a servi l’homme en travaillant à ses côtés : conduite de troupeaux, défense des biens et des personnes… Cette servitude est donc inscrite dans ses gènes. Et ce n’est que s’il est mal utilisé ou se retrouve dans des mains inexpérimentées qu’il peut devenir difficilement contrôlable.

Il a les qualités de ses défauts ! Pétri de bonne volonté, il est aussi très réactif.

un Rottweiler couché dans l'herbe

Mais il est loin du monstre que certains dépeignent. Il doit sa mauvaise réputation au succès qu’il a rencontré ces dernières années et qui est à l’origine d’un phénomène de mode et d’une production anarchique d’éleveurs peu scrupuleux. En fait, comme tous les chiens, il est ce que son maître fait de lui.

Les trois points forts

  • Robuste et résistant
  • Sportif
  • Allures nobles

Pour avoir un bon Rottweiler, deux conditions sont essentielles : acquérir un chiot auprès d’un éleveur passionné de la race, qui aura correctement socialisé l’animal, et une éducation ferme dès le départ.

Comme chez beaucoup de molosses, il est mature tardivement, vers l’âge de trois ans. S’il comprend vite ce qu’on lui demande et qu’il lui tient à cœur de faire plaisir à son maître, il n’en reste pas moins un grand gamin dans l’âme, un peu têtu, toujours prêt à faire ce qu’il ne faut pas !

un chiot Rottweiler

Mûr tardivement, le Rottweiler reste toujours très joueur !

Avec ses congénères, disons-le franchement, ce n’est pas le grand amour ! Il a souvent tendance à être dominant, voire bagarreur. L’idéal sera donc de le faire rencontrer d’autres animaux dès son plus jeune âge afin de limiter les risques.

On dit la femelle plus souple, plus facile, que la mâle. Malgré la douceur de son caractère, elle n’en a pas moins également un sens inné de la défense de son territoire et de sa petite famille. Elle est moins indépendante que le mâle, mais davantage pot de colle aussi !

Correctement éduqué, le Rottweiler est un chien réputé pour être aimable, calme, paisible et très attentionné. Un vrai seigneur en fait !

un Rottweiler dans l'eau

Origines

  • Pays : Allemagne
  • Époque : Fin XVIIe siècle
  • Ancêtres : Dogues du Tibet, Mâtins, Bergers bouviers
  • Aptitudes : Garde et chien de compagnie
un Rottweiler

Trait de caractère

Le Rottweiler est un chien intelligent qui a une excellente mémoire. Il ne faut donc pas l’encourager à se montrer agressif ou le féliciter lorsqu’il fait sa mauvaise tête ou qu’il a bravé un interdit. Car il aurait tendance à prendre cela comme un compliment et à réitérer de telles actions, voire, dans le pire des cas, à prendre l’ascendant sur son maître.

Tout bon Rottweiler qui se respecte est en règle générale un chien franc et loyal qui a un grand respect pour sa famille, à laquelle il est très attaché.

un Rottweiler

Les +

  • Paisible et sûr de lui
  • Courageux
  • Peu aboyeur

Les –

  • Dominant envers ses congénères
  • Cabochard
  • Pot de colle, voire exclusif

Chacun à sa place, c’est essentiel !

Pour vivre en parfaite harmonie avec un Rottweiler et avoir affaire à un chien bien dans sa tête et dans ses poils, il faudra bien entendu être capable d’avoir de l’ascendant sur lui. Cela est primordial dès le départ. Si ce n’est pas le cas, des solutions existent. La fréquentation d’un club d’éducation canine peut aussi s’avérer une aide précieuse.

Pas de compromis possible. Il doit comprendre très tôt que ce n’est pas lui qui commande.

La socialisation est très importante chez ce type de chien. Tout d’abord parce qu’il a du caractère. Mais quel chien n’en a pas ? Ensuite, parce que c’est un chien puissant. Quand il se met en colère, sa force est telle qu’il devient difficile à maîtriser. Mais entreprendre son éducation n’est pas particulièrement compliqué. Si vous lui faites comprendre dès le départ que, le maître, c’est vous, vous obtiendrez un compagnon fidèle, loyal et qui vous obéira au doigt à l’œil.

un Rottweiler endormi

Il aime faire plaisir à son maître, il suffit de lui apprendre.

Lorsqu’il est petit, n’hésitez pas à le réprimander s’il fait une bêtise. La meilleure façon est de l’attraper par la peau du cou et de le secouer. C’est ainsi que faisait sa mère pour le gronder. Ensuite, évitez tout ce qui favorise la dominance chez le chien : placez son panier de couchage dans un coin d’une pièce, et non pas dans un lieu de passage, et jamais en hauteur, car c’est une façon pour les chiens de dominer la situation. Servez-lui son repas après le vôtre : le dominant est toujours celui qui mange en premier.

Le Rottweiler en bref

  • Taille : 56 à 68 cm
  • Poids : 42 à 50 kg
  • Diffusion : Environ 30 000 sujets de pure race en France
  • Prix : Moyen
  • Coût d’entretien : Moyen
  • Alimentation : Ménagère (1.3 kg à 1.5 kg) – Humide (2.1 kg à 2.3 kg ) – Croquettes (de 720 g à 800 g)
un jeune Rottweiler

À faire

  • Le réprimander s’il est trop entreprenant.
  • Lui faire rencontrer de nouvelles têtes quand il est chiot.
  • Être progressif dans son éducation.

À ne pas faire

  • Le sédentariser : il a besoin de se dépenser.
  • L’exciter, car il lui en faut peu pour démarrer.
  • Manquer d’autorité, cela serait perçu comme une faiblesse.

Un gardien qui sait se tenir

Avec le temps, la morphologie du Rottweiler a bien changé. Il a en effet pris quelques vingt kilos en soixante ans ! On arrive aujourd’hui à des gabarits beaucoup plus lourds qu’autrefois.

En France, les éleveurs ont opéré leurs sélections sur les deux types. Vous pouvez donc, selon votre préférence, acquérir un Rottweiler plus ou moins imposant.

un Rottweiler couché

Il met un point d’honneur à être le protecteur de la famille. Mais il est aussi un excellent compagnon.

De chien de travail, il est devenu chien de garde et excellent chien de compagnie. Mais il reste un athlète dans l’âme. Il peut tout aussi bien vivre en ville qu’à la campagne, en appartement que dans une maison, mais il a besoin d’exercice. Vous pourrez l’inscrire dans un club d’agility. Il appréciera cette activité, car c’est un grand joueur ! Cela entretiendra également la complicité et les rapports avec son maître. De plus, rien de tel pour canaliser son énergie.

un Rottweiler qui surveille son territoire

Gardien hors pair, il veille sur son territoire.

Dans tous les cas, effectuez progressivement les exercices et dosez les efforts physiques afin de respecter la croissance de son squelette.

Côté entretien, un simple brossage régulier suffira à le débarrasser de ses poils morts, qu’il perd davantage en période de mue, pendant laquelle vous augmenterez les séances de brossage.

un chiot Rottweiler

Avant d’acquérir votre Rottweiler, adressez-vous à un éleveur de bonne renommée. Vous pourrez aussi demander la radiographie des hanches des parents, car la race, étant donné son succès de production de masse, est touchée par les problèmes de dysplasie, les troubles osseux et l’entropion (enroulement des paupières vers l’intérieur).

Enfin, le Rottweiler (avec ou sans papiers) faisant partie de la deuxième catégorie, telle que définie par la loi de janvier 1999, vous devrez vous plier à certaines obligations pour ne pas être en infraction, parmi lesquelles : déclaration auprès de votre assureur et en mairie, promenade en laisse et en muselière dans les lieux publics.

À faire

  • Le sortir : il ne craint ni l’eau ni le froid.
  • Respecter la loi de janvier 1999 sous peine d’amende.
  • Acquérir un chiot « à papiers ».

À ne pas faire

  • Craquer pour le premier chiot venu.
  • Le suralimenter sous prétexte que c’est un costaud.
  • Forcer sur les efforts durant sa croissance.

Le Rottweiler est-il un chien pour vous ?

  • Il est conscient de sa force et réagit quand il sent une menace : vous devez donc toujours en être maître.
  • Il a un sens aigu du territoire et ne se laisse pas facilement impressionner.
  • Il n’est pas très soumis de nature et de plus est mature tardivement.
éducation du Rottweiler

Beaucoup de respect pour « ses » enfants

Le Rottweiler réagit avec beaucoup d’attention à tout ce qui l’entoure. Avec les enfants, il se montre prévenant et patient. Il fera preuve de douceur, conscient de sa force, même quand les bambins le prennent pour un cheval ! Il est indispensable que le chiot ait été habitué à la présence des plus petits dès le départ. En grandissant, les petits humains seront ses copains de jeux, il les respectera et « ses » enfants ne seront pas considérés comme des intrus.

un Rottweiler qui tire une très grande langue

Alimentation : Ne pas le suralimenter

Ce chien à la maturation tardive impose que l’on surveille sa croissance. Tout se joue par étapes chez lui, dans son éducation, ses exercices physiques, mais aussi… sa gamelle.

Il ne faut pas le gaver sous prétexte que c’est un chien de bonne corpulence ou pour obtenir un prétendu costaud. Une suralimentation pourrait être néfaste pour sa santé.

Optez pour une alimentation industrielle, qui apportera à votre chien, si vous respectez les rations, tout ce dont il a besoin. Ni plus ni moins. Vous pouvez demander conseil à l’éleveur ou à votre vétérinaire.

un Rottweiller costaud

Le moment des repas est propice à son éducation.

Par ailleurs, profitez des repas pour parfaire son éducation. Manipulez sa gamelle lorsqu’il est en train de manger. Il ne doit en aucun cas grogner. Si tel est le cas, réprimandez-le… quitte à lui faire sauter un repas. C’est une façon d’asseoir votre autorité.

un Rottweiler en forêt

En savoir plus

Le site de l’Union française pour le Rottweiler. Ce site est mis à disposition de tous les amoureux de ce chien extraordinaire qu’est le Rottweiler, mais aussi de tous ceux qui veulent en apprendre un peu plus sur cette race et son club. On espère que ce site contribuera activement à changer l’image que les médias à sensation ont donnée de ses chiens.