Le Teckel : Caractère, alimentation, éducation, santé

Le Teckel se décline en trois textures de poil. Le poil ras, certainement le plus connu – c’est le plus ancien -, le poil dur, le plus répandu actuellement, et le poil long.

un Teckel en gros plan

Ajoutez à cela qu’il existe en trois tailles et en trois couleurs… et vous aurez la famille des petits diables au complet.

Les Teckels sont de véritables clowns. Il existe cependant des différences de tempérament dans ces trois variétés. Alors, pour lequel craquez-vous ?

Un chien trois en un

C’est un festival à lui tout seul. Mais êtes-vous bien sûr de bien le connaître ?

Avec le Teckel, il va falloir réviser vos tables de multiplication ! C’est la puissance 3 : trois variétés de poil (ras, dur ou long), trois tailles (standard, nain ou kaninchen), trois coloris (unicolore, bicolore ou arlequin). Faites le compte : si vous souhaitez posséder la famille au grand complet, il vous en faudra 27 au total !

Teckel

Origines

  • Pays : Allemagne
  • Époque : Du XVIIe au XIXe siècle (selon les variétés)
  • Ancêtres : Bracken ou brachets
  • Aptitudes : Compagnie et chasse

Il est tellement connu (principalement le poil ras) que l’on finit en fait par oublier cette grande diversité. Pour simplifier les choses, il est courant de différencier en premier lieu les variétés. Celles-ci ont naturellement traversé les modes. Depuis le début des années 80, c’est le Teckel à poil dur qui est dans l’air du temps et en plus grand nombre. Il a à cette époque volé la vedette à son cousin à poil long, qui était pour sa part très prisé dans la seconde moitié des années 70. Ce dernier avait lui-même supplanté dans le cœur des Français le poil ras, qui a longtemps régné sur la petite bande des Teckels.

Teckel

On se moque parfois de lui en l’affublant de sobriquets dont le fameux « saucisson à pattes ». Il est vrai que l’un des traits les plus marquants du Teckel est son long corps. Mais ce n’est pas que cela. C’est aussi une grâce et une élégance naturelles. N’avez-vous jamais remarqué comme il porte la tête haute ? Il est très cabotin !

Caractéristiques du Teckel

Queue

Sa queue est attachée dans le prolongement de la ligne du dos. Elle doit être assez longue, un peu recourbée, mais pas trop, et ne doit pas être portée verticalement. Tout un art !

Oreilles

Placées bien en arrière, les oreilles sont plates, larges et arrondies au bout. Lorsqu’il court, elles volent gracieusement au vent.

Yeux

De forme ovales et de taille moyenne, les yeux en disent long sur le capital de malice du Teckel et sur l’intelligence dont il fait preuve. Ils pétillent de joie de vivre.

Poil

Le Teckel offre l’embarras du choix avec ses trois variétés : poil long (Langhaar), poil dur (Rauhhaar) et poil ras (Kurzhaar). À caresser sans modération.

Truffe

La truffe est de taille généreuse, finement ciselée, avec des narines bien ouvertes. On la remarque d’autant plus, qu’elle est de couleur foncée et par le fait que le Teckel porte fièrement sa tâte haute.

chiot Teckel

Un chien tout en nuances

Chacune des variétés a son propre tempérament… du plus doux au plus dur.

Quelles que soient les variétés de poil et de taille auxquelles ils appartiennent, les Teckels sont de véritables petits clowns. Poil ras, dur ou long, ils ont tous trois en commun d’être énergiques, joueurs et malicieux. Néanmoins, on notera des différences de caractère entre les trois variétés.

un Teckel à poil long

Ainsi, s’il fallait dresser une sorte de palmarès, il semble que le Teckel à poil long arriverait en tête. C’est, dit-on, le plus sentimental. Sans aucun doute, il tient cela de son ancêtre, car il ne faut pas oublier que du sans d’Épagneul coule dans ses veines. C’est ce qui fait de lui un chien doux et câlin. Le Teckel à poil long est effectivement plus souple que ses cousins. C’est le plus « pépère » des trois. Il s’adresse à tous les publics.

Le Teckel à poil dur est issu de sa part de croisements avec des Terriers et des Schnauzers. Rien d’étonnant, alors, si c’est celui qui a tendance à être le plus cabochard et le plus baroudeur, comme tous les Terriers. Il demande certainement davantage d’attention dans son éducation.

un Teckel à poil dur

Enfin, le Teckel à poil ras est un mélange de malice et de tendresse, et fait parfois preuve de jalousie ; c’est le plus exclusif des trois variétés. Il fera le bonheur d’une personne seule.

un Teckel à poil ras

Malgré ces différences, il n’en reste pas moins qu’ils se débrouillent tous très bien pour vous faire passer par là où ils l’entendent. Car ils ont tous de la suite dans les idées. Et leur petite taille n’est absolument pas un handicap. Si l’on n’y prend garde, ils pourraient rapidement se montrer désagréables, capricieux ou encore aboyer à tout va. C’est la raison pour laquelle l’éducation doit être correctement menée et que, par-dessus tout, il convient de s’adresser à un éleveur professionnel. C’est la garantie d’avoir un chien correctement socialisé, afin d’éviter toute mauvaise surprise.

Le Teckel en bref

  • Taille : 30 à 37 cm (tour de poitrine)
  • Poids : 3,5 kg (Kaninchen) – 4 kg (nain) – 9 kg (standard)
  • Diffusion : Environ 53 000 sujets de pure race en France
  • Prix : Moyen
  • Coût d’entretien : Faible
  • Alimentation : Ménagère (120 à 400 g) – Humide (200 à 620 h) – Croquettes (60 à 210 g)

Trait de caractère

Si le Teckel est de nos jours, avant tout, un chien de compagnie, il ne faut pas oublier qu’il a été – et est encore – utilisé pour la chasse. Il fait preuve de courage et de détermination, tant face à un lapin (kaninchen signifie lapin en allemand) que face à… un sanglier. Et il n’a rien perdu de ses instincts, qui sont inscrits dans ses gènes. Cela explique que c’est un décideur, prêt à tout pour parvenir à ses fins, et qui utilisera tous les moyens possibles. Quand on le gronde, il est capable de jouer la comédie !

Prenez les choses en main

Aussi mignons soient-ils, les Teckels ont une forte personnalité.

Teckel

Avec lui, pas de demi-mesure et pas de droit à l’erreur si vous ne voulez pas vous retrouver avec un chien hargneux, râleur, aboyeur… bref, le chien mal élevé par excellence.

Pour avoir affaire à un Teckel loyal, à un agréable compagnon de tous les jours, il suffit de peu de chose : prendre les choses en main, et ce, dès son arrivée dans votre foyer. Il doit apprendre de suite que le patron c’est vous. La hiérarchie sera ainsi clairement établie.

Les interdits seront posés : un « non » ferme et définitif, en insistant jusqu’à ce qu’il obéisse, sans jamais céder.

Teckel

Bien entendu, tous les membres de la famille devront jouer le même jeu. Ceci constitue en fait les bases de l’éducation pour n’importe quel chien… sauf que le Teckel, sans être plus difficile ou plus retors qu’un autre, ne s’en laisse pas souvent conter, à l’exception du poil long, qui est plus souple. C’est la raison pour laquelle il ne faut pas le surexciter ni favoriser les situations où il pourrait se montrer agressif.

À faire

  • Acquérir un chiot socialisé
  • Être ferme, c’est un chien réceptif
  • Débuter l’éducation sans attendre

À ne pas faire

  • Céder une fois, ce sera trop tard
  • L’encourager à être hargneux
  • Croire à son cinéma !

Les trois points forts

  • Un choix de trois tailles
  • Une élégance naturelle
  • Un look unique

L’erreur à ne pas faire est celle que font de nombreux maîtres de chiens de petite taille. Tout d’abord, ils se laissent attendrir devant ce chiot craquant. Ils se disent qu’une bêtise, ce n’est au fond pas bien grave, et qu’il sera toujours temps de la rattraper. Ensuite, ils pensent que petite taille rime avec douceur et fragilité, ce qui n’est absolument pas le cas.

Teckel chiot

Dès son plus jeune âge, le Teckel, qui ne manque pas d’intelligence, fait preuve d’un don d’observation très développé. Il teste son maître et repère la moindre faille pour s’y engouffrer. Et il est capable de jouer le chien martyr en se mettant sur le dos afin de se faire pardonner… pour mieux recommencer !

Le Teckel est-il un chien pour vous ?

  • Il ne faut pas se fier à sa petite taille et céder, sinon vous n’en viendrez pas à bout.
  • Il aime autant se prélasser sur les canapés que courir la campagne. Il faut lui offrir des occasions de se défouler.
  • Lorsqu’il a décidé de faire une bêtise, il faut faire preuve de fermeté pour l’en dissuader.
Teckel

Petit maître : Un respect mutuel

Le Teckel aime jouer : courses effrénées, parties de cache-cache, grandes promenades, jeux de balle… Il sera toujours partant, et les enfants trouveront en lui un compagnon de jeu idéal ; ses rapports avec eux ne posent pas de problèmes particuliers.

Chacun devra par contre respecter l’autre et faire en sorte que les moments de jeu ne dépassent pas les limites. Avec les enfants en bas âge, on veillera à ne pas les laisser seuls.

À faire

  • L’habituer au brossage dès son plus jeune âge
  • Inspecter régulièrement ses dents
  • Respecter une bonne hygiène de vie

À ne pas faire

  • Le laisser à la maison, il aime trop « s’éclater »
  • Trop de descentes d’escaliers, pour son dos
  • Lui donner des restes de table

À lui le grand air

Si vous aimez les grandes balades, avec lui vous serez gâté.

un Teckel qui court

À la ville où à la campagne, en maison ou en appartement, il s’adapte à tous les endroits et à toutes les situations. Sa petite taille permet de l’emmener partout avec soi. Et pour les sorties, il n’est pas le dernier.

Le Teckel est fan des balades en forêt !

Si le Teckel à poil long est certes un peu casanier, les deux autres variétés ont une prédilection pour les grands espaces et un grand besoin de dépenser leur énergie. Des marches de plusieurs kilomètres ne leur font pas peur. Et ce sont parfois les maîtres qui se fatiguent avant eux ! Ils sont petits, mais costauds et leur résistance est surprenante.

Si vous êtes un tant soit peu sportif, vous pourrez emmener votre Teckel pratiquer l’agility, ce sport ludique ouvert à tous les chiens. Saut de palissades, passages dans un tunnel, sur une poutre, zigzags autour de piliers… il prendra un réel plaisir à cette activité qui, de plus, renforce le lien entre le maître et son chien. De retour à la maison, il appréciera la douceur de son foyer, et ne vous étonnez pas de le retrouver lové dans un fauteuil… Çà aussi, adore !

Les Teckels sont de véritables tourbillons et de vrais diablotins !

Son entretien n’est pas contraignant : il se réduit au minimum pour le poil ras, avec un brossage deux à trois fois par semaine pour éliminer le poil mort. Il en va de même pour le poil long, chez lequel on accentuera les rythmes de brossage. Seul le poil dur requiert davantage d’attention : séance d’épilation régulière à partir de l’âge de deux mois et entretien de sa barbe afin d’avoir le plus beau des Teckels.

Les +

  • Intelligent
  • Toujours partant
  • Câlin et affectueux

Les –

  • Parfois indépendant
  • Peut se montrer dominant
  • Roublard pour arriver à ses fins

À noter que le Teckel n’est pas plus fragile que d’autres. Son talon d’Achille, c’est son dos. L’obésité et le manque d’exercice ou, au contraire, des exercices trop violents et une alimentation déséquilibrée peuvent être à l’origine de hernies discales. On veillera donc à respecter un juste milieu. Par ailleurs, comme chez toutes les petites races, le Teckel est prédisposé au tartre dentaire. Pour l’éviter : os à mâcher spécialement étudiés, brossage des dents ou pastilles à croquer et un petit contrôle lors du rappel de vaccin chez le vétérinaire, qui pourra alors procéder à un détartrage. Quelques règles simples de vie et d’hygiène suffiront à en faire le plus heureux des chiens.

C’est sans peine que certains sujets atteignent l’âge de dix-huit ans, car la race est réputée pour sa longévité.

Alimentation : Ne le faites pas grossir !

un Teckel trop gros

Avec l’âge, le Teckel a une fâcheuse tendance à prendre du poids. Veillez donc à sa ration en lui offrant une alimentation adaptée durant toute sa vie. Même si cela ne suffit pas à éviter les problèmes de dos que connaît la race, cela y contribue grandement. Vous éviterez les complications liées à une suralimentation et conserverez à votre Teckel la ligne svelte et son élégance. Rien de plus vilain qu’un Teckel dont le ventre traîne par terre !

un Teckel qui mange
  • Deux repas par jour, un le matin et un le soir, constituent un bon rythme de croisière.
  • Si vous tenez à lui faire un petit plaisir, optez pour une friandise spécialement étudiée pour les chiens, que l’on trouve désormais dans le commerce. Et même s’il vous fait son grand numéro de chien affamé, ne cédez pas en lui donnant des restes de table. Cela ne lui rendrait pas service.

En savoir plus

Le Club des Amateurs de Teckels a pour objet de favoriser la race du Teckel.  Il veille au respect du “standard” (caractéristiques morphologiques et comportementales) en vue d’améliorer la race, d’en encourager l’élevage, de contribuer à sa promotion, de développer son utilisation en organisant des épreuves sur et sous terre.