Le Bouledogue français : Caractère, alimentation, éducation, santé

Petit chien sensible, au caractère doux et au regard tendre, le Bouledogue français n’a rien d’un gros dur.

un Bouledogue français couché

Pourtant, ces origines remontent aux Bulldogs de combat ! Mais, aujourd’hui, il a remplacé la pugnacité de ses ancêtres par une douceur et une gentillesse qui l’ont fait choisir par de nombreux Français. Mascotte d’émissions de télévision, il est choisi par les stars et la famille princière de Monaco, le Bouledogue français est devenu la coqueluche de la jet-set.

Une boule, sinon rien !

un Bouledogue français qui tire la langue

Avec lui, c’est tout ou rien : on aime ou on n’aime pas !

Le Bouledogue français se révèle un chien puissant dans sa petite taille, actif, intelligent et très musclé. Sa tête est très forte, large et carrée, avec des plis ou des rides presque symétriques, qui lui donnent une expression bien particulière : certains le surnomment le « Gremlin » ! Le crâne du Bouledogue français est large et presque plat.

Les mâchoires sont larges et puissantes, avec des lèvres épaisses et noires. Les yeux sont placés bas, foncés, grands et bien ronds. Le cou du Bouledogue français est court et légèrement incurvé. Son poitrail est très ouvert, son dos large et musclé, son rein court et trapu. La queue courte, attachée bas, épaisse à la base, s’effile à l’extrémité. Ses membres antérieurs, courts, ont des aplombs réguliers. Les postérieurs sont forts et musclés, un peu plus longs que les antérieurs, avec des pieds compacts.

Le Bouledogue français résulte des différents croisements qui firent des éleveurs passionnés dans les quartiers populaires de Paris vers 1880. À l’époque, chien du quartier des Halles, il était le favori des bouchers, cochers, savetiers et marchands des quatre saisons. Au fil des années, il sut conquérir la haute société et le monde des artistes, grâce à son physique si particulier.

un Bouledogue français qui regarde devant lui

Les trois points forts

  • Physique original
  • Petit et compact
  • Air malicieux

Le Bouledogue français peut-il être blanc ?

Oui. Il est alors classé en exposition avec les chiens « fauves bringés à panachure envahissante ».

un Bouledogue français blanc

Caractéristiques du Bouledogue français

Queue

Courte, elle est attachée bas sur la croupe, bien collée sur les fesses. Elle est épaisse à la base, nouée ou cassée naturellement et effilée au bout.

Oreilles

De grandeur moyenne, elles sont larges à la base et arrondies au sommet. Placées haut sur la tête, elles sont bien écartées l’une de l’autre et portées bien droites.

Yeux

Ses yeux ont une expression éveillée. Placés bas, ils sont plutôt loin du nez et des oreilles. De couleur foncée, assez grands et bien ronds. Ils ont une expression à vous faire fondre !

Poil

Le poil du Bouledogue français est ras, serré, brillant et doux. Il peut être fauve, bringé ou non (mélange de poils noirs et roux) avec des panachures (fond blanc avec des taches bringées).

Truffe

Le nez du Bouledogue français est large, très court et retroussé. Sa truffe est noire et bien développée, avec des narines bien ouvertes et régulières.

un Bouledogue français couché

Origines

  • Pays : France
  • Époque : XIXe siècle
  • Ancêtres : Bulldogs, Terriers
  • Aptitudes : Chien de compagnie

Un vrai titi parisien !

un Bouledogue français bleu

Avec ses airs de Gavroche, le Bouledogue français embobine tout le monde !

Pierre Mac Orlan, auteur français qui posséda plusieurs Boule, écrivit : « Le petit Bouledogue français est un chien si l’on veut, mais c’est plutôt ce qu’on appelle quelqu’un ! » Cette formule résume parfaitement le caractère du Bouledogue français : il ne s’en laisse pas compter ! Il a un caractère bien affirmé et sait obtenir ce qu’il veut. Les propriétaires de Bouledogues ne tarissent pas d’éloges et soutiennent que tel un humain, il est capable de se vexer, d’éclater de rire ou de bouder si on ne lui prête pas assez d’attention.

Le Bouledogue français est un chien tendre qui a besoin de compagnie.

un Bouledogue français

Toujours accueillant avec les étrangers, il leur fait une fête digne des plus belles heures des bals musette ! Pas timide pour deux sous, ce titi entraîne tout le monde dans son sillage ! On est loin de l’image traditionnelle du Bouledogue qui mord les fonds de pantalon ! Mais, tel Gavroche, il a tendance à monter sur les barricades pour un oui ou pour un non. Il fait preuve d’un étonnant courage, qui s’apparente parfois à de la témérité : toujours prêt à aller au-devant des dangers, il a rarement conscience de son audace, et son maître est bien souvent obligé d’intervenir pour le protéger.

Très affectueux et très proche de ses maîtres, c’est un grand sensible qui ne supportera pas la solitude. Il a absolument besoin de leur présence et saura toujours se mettre au diapason de leur humeur. Il sait rester calme et est un parfait compagnon pour les personnes âgées qui apprécient les molosses, mais qui ne peuvent pas s’occuper d’un gros chien. Il sait aussi se montrer facétieux et espiègle, et il partagera avec enthousiasme les jeux des enfants. Toujours prêt à suivre sa famille, il s’adaptera à toutes les situations et, si nécessaire, se fera oublier. S’il a un cœur d’or avec les humains, il est en revanche plus circonspect avec ses congénères. Son tempérament quelque peu exclusif le rend vite jaloux des autres chiens.

un Bouledogue français

Trait de caractère

Colette, qui vouait une véritable passion à son Bouledogue, décrivait ainsi Toby-chien : « Toby charmant ange noir, crapaud carré, front de penseur, saucisson à pattes, gueule d’assassin sentimental, mon chéri, mon trésor ! À cinq ans, il conserve son âme enfantine où tout est pur, même le mensonge. Son cœur de bull cardiaque est toujours près d’éclater, mais il n’éclate pas. Il soupire mystérieusement comme son frère crapaud, cet autre camard bringé aux beaux yeux. »

Les +

  • Très affectueux
  • Très sociable
  • S’adapte à tout

Les –

  • Ne peut rester seul
  • Témérité excessive
  • Un peu collant

Très espiègle, le Bouledogue français est un vrai clown !

un Bouledogue français dans la nature

Le Bouledogue français est-il un chien pour vous ?

  • Il est si téméraire que vous pourriez être obligé d’intervenir pour sa sauvegarde.
  • Il a besoin de la présence de ses maîtres et ne peut rester seul.
  • Il ne s’entend généralement pas très bien avec les autres chiens.

Le Bouledogue français en bref

  • Taille : Environ 30 cm
  • Poids : 8 à 14 kg
  • Diffusion : Environ 8 000 sujets de pure race en France
  • Prix : Élevé
  • Coût d’entretien : Faible
  • Alimentation : Ménagère (450 g) – Humide (720 g) – Croquettes (240 g)

Un grand sensible

un Bouledogue français qui regarde vers le haut

Une éducation en douceur est indispensable à ce grand tendre : les cris, ce n’est pas pour lui !

Très sensible, le Bouledogue français devra être éduqué en douceur. Très proche de ses maîtres, il réclame une éducation douce, mais ferme, sans brutalité aucune. Car, s’il est brusqué, il partira bouder et se refermera comme une huître ! Les séances d’éducation doivent donc être courtes et toujours se terminer par des caresses et des félicitations.

Comme il est intelligent, son apprentissage des interdits se fera sans trop de difficultés, car il comprend vite ce que son maître attend de lui. Il conviendra cependant de veiller à ne pas tout lui passer, car il aurait tôt fait de comprendre le système et de vous faire tourner en bourrique ! Il faut donc lui apprendre, dès son arrivée à la maison, ce qui est interdit et ce qui est autorisé. Toute la famille doit accorder ses violons, et chacun respecter les consignes d’éducation. Car c’est un malin, qui profitera de la moindre faille de ses maîtres pour tenter de grignoter un peu de pouvoir. Ce n’est pas parce qu’il est petit qu’il faut négliger son éducation : si elle est réussie, votre relation avec votre chien n’en sera que plus harmonieuse et agréable. Un chien mal éduqué n’est pas plus heureux, mais ses maîtres sont, avec certitude, plus stressés ! Un Bouledogue qui aboie à tout-va, qui mâchouille les chaussures ou qui monte sur les lits, est un chien qui est en train de devenir un despote domestique.

Ne fléchissez donc pas, restez stoïque devant ses bons yeux et accordez-vous de grandes parties de câlins et de jeux en récompense des exercices réussis.

un Bouledogue français aux yeux doux

À faire

  • L’éduquer avec douceur
  • Rester ferme en toute occasion
  • Le féliciter s’il réussit un exercice

À ne pas faire

  • Négliger son éducation
  • Le laisser monter sur les lits
  • Le brusquer

Un compagnon facétieux et infatigable

Toujours prêt à faire le pitre, le Bouledogue français est un merveilleux compagnon de jeux pour les enfants. Sa bille de clown, ses mines rigolotes et son tempérament guilleret les amuseront sans fin. Il faut toutefois prendre garde de ne pas laisser le Bouledogue français avec des enfants trop turbulents.

Les enfants doivent respecter sa santé délicate.

un Bouledogue français qui court

En effet, sa constitution relativement fragile et sa tendance à vite s’essouffler le prédisposent peu aux jeux violents ou aux courses-poursuites. Il sera donc prudent d’interrompre les activités trop soutenues.

Citadin, un point c’est tout !

un Bouledogue français en ville

Le Bouledogue français est né aux Halles, le cœur de Paris : il n’est pas de ceux qui dépérissent en ville !

Le Bouledogue français n’est pas un Parisien pour rien : la vie citadine lui convient parfaitement ! Il faut le voir évoluer, très à l’aise, sur les Grands Boulevards ! Heureux en ville, il vivra en appartement avec son maître sans en souffrir aucunement. Comme lui, il partira de temps en temps en week-end à la campagne, où il se promènera avec plaisir, sans plus.

Ses faiblesses ne lui permettent de toute façon pas de faire des excentricités sous les cocotiers : il ne supporte absolument pas la chaleur ! Il faut donc éviter de l’emmener en vacances à la plage, il pourrait s’y trouver fort mal. En effet, sa face plate entraîne une ventilation pulmonaire plus réduite que chez les autres races. Quand il fait chaud, les chiens ne transpirent pas, mais augmentent leur rythme respiratoire. Le Bouledogue français, avec sa face plate et ses narines pincées, éprouve des difficultés à respirer vite. Sa régulation thermique se fait donc moins bien et il risque plus rapidement le coup de chaleur que des chiens d’autres races. Quand il fait chaud, il est préférable de le tenir à l’ombre et d’éviter qu’il se fatigue. Facteur aggravant, le stress sera à proscrire absolument.

À faire

  • Lui éviter absolument la chaleur
  • Le brosser avec un gant en caoutchouc

À ne pas faire

  • Lui donner des bains
  • Lui donner des friandises
  • Le faire vivre « à la dure »

Son entretien est particulièrement facile : son poil ras hérité de ses ancêtres n’a besoin que d’un petit brossage de temps en temps. Une séance hebdomadaire avec un gant de brossage permettra d’éliminer les poils morts. Les bains sont à éviter, car il ne les apprécie pas du tout. Comme il est très propre, il n’en a de toute façon pas besoin !

un chiot Bouledogue français qui dort

Alimentation : Malgré son ventre rebondi, il a un appétit d’oiseau

un Bouledogue français en gros plan
  • Plutôt trapu, le Bouledogue français a une apparence rondelette. Son ventre est rebondi, mais il ne doit pas pour autant ressembler à un saucisson à pattes ! Son alimentation doit donc être surveillée attentivement.
  • Sa face écrasée peut le gêner pour manger des aliments humides : en lui donnant des croquettes, vous éviterez qu’il s’en mettent plein les narines.
  • Il n’a pas un appétit d’ogre : une ration donnée en plusieurs fois lui conviendra parfaitement.
  • Ne vous laissez pas attendrir par ses yeux larmoyants et ne lui donnez pas de friandises. Elles sont mauvaises pour sa santé. Préférez, pour les récompenses des croûtes de fromage.

En savoir plus

Le Club du Bouledogue français