Comment faire cesser les besoins dans la maison ?

Ça y est, vous avez clairement distingué les manifestations de stress, de marquage territorial ou d’absence d’éducation. Il va falloir rééduquer votre chien en lui faisant comprendre en douceur que, les besoins, c’est DEHORS !

Armez-vous de patience, car il ne faudra presque pas le lâcher des yeux les premiers jours.

chien qui urine

Réduisez l’espace

La première chose à faire, valable pour tous les problèmes, est de réduire l’espace du chien : par exemple, à la cuisine. Bloquez la porte avec une barrière pour bébé, aménagez cet espace pour que le chien s’y sente bien et en sécurité.

Posez dans un coin un bac rempli de terre ou de gravillons (l’idéal est de prendre un échantillon du terrain qu’il trouvera dehors) ainsi qu’une gamelle d’eau et de nourriture si c’est un chiot.

De retour à la maison, enlevez le bac et sortez votre chien en le félicitant s’il fait ses besoins dehors.

Si vous restez à la maison avec votre chien, vous pouvez aussi utiliser une caisse ou niche d’intérieur fermée, à condition que celle-ci soit appréciée du chien et qu’il y aille volontiers. En effet, les chiens n’aiment pas dormir où ils ont fait leurs besoins, donc, logiquement, votre compagnon se retiendra jusqu’à ce qu’il en sorte.

Prenez une caisse assez grande pour que le chien puisse tenir debout et se retourner, mais pas trop grande, autrement il fera ses besoins dans un coin.

Ensuite, donnez à manger et à boire au chien, et enfermez-le. Dans les vingt minutes qui suivent le repas, il devrait manifester son envie de se soulager. À ce moment-là, sortez-le et récompensez-le alors qu’il urine et défèque dehors (soyez patient, cela peut mettre un certain temps).

Un planning bien établi

La seconde chose à faire est d’instaurer une routine : on mange, on sort jouer et faire ses besoins, retour dans la maison, repos dans une caisse ou une pièce aménagée.

Puis espacez de plus en plus les sorties, jusqu’à ce que l’animal arrive à se retenir assez longtemps pour rester seul dans la maison alors que vous allez travailler.

Attention toutefois de ne pas demander l’impossible : un chien peut se retenir 8 heures, pas plus !

Gérer l’apport de liquide

Vous allez lui faire boire une eau aromatisée au bouillon de viande, pour que sa vessie soit bien pleine. Ensuite, restez auprès de lui et surveillez-le.

Dès qu’il montre des signes évocateurs, sortez-le et félicitez-le chaudement dès qu’il fait ses besoins à l’extérieur.

Garder le contrôle

Ne punissez jamais votre chien à votre retour, quand vous découvrez les pipis ou pire : cela ne ferait qu’amplifier son stress, donc le problème.

Mettez-le dehors ou dans une autre pièce et ramassez calmement (on sait, c’est parfois difficile de rester zen !), à l’écart du regard du chien.

Enfin si votre chien effectue des marquages territoriaux, remettez en place l’éducation afin de vous repositionner en tant que chef.

Vous pouvez aussi castrer votre chien ou stériliser votre chienne s’il ou elle n’a pas pris cette mauvaise habitude depuis trop longtemps, car sinon il n’y aura aucun résultat.

Espace restreint et sécurité

Réduire l’espace en faisant dormir votre chien dans une caisse de transport ou dans une petite pièce ne le traumatisera pas, bien au contraire. Dans la nature, en effet, les chiens dorment dans un terrier. La proximité de leur mère et de leurs frères et sœurs contribue à les rassurer.

De plus, ils vont très tôt naturellement se soulager à l’extérieur du terrier pour éviter d’attirer des prédateurs. En faisant dormir un chien dans un espace restreint, on ne fait que reproduire cet instinct naturel.

Pour apprendre la propreté à un chiot sans jamais s’énerver, c’est la meilleure méthode.