Le Terre-Neuve : Caractère, alimentation, éducation, santé

Le Terre-Neuve est le seigneur des mers. L’eau est son élément de prédilection.

un Terre-Neuve

Venir en aise aux baigneurs en détresse et veiller sur les siens sont ses principales motivations. Sous cette masse impressionnante de poils et ses quelques 70 kg de muscles se cache un cœur plein d’amour. Un tempérament que l’on peut aisément qualifier d’exceptionnel et qui fait de lui un excellent chien de famille. Le Terre-Neuve peut vivre auprès de n’importe quel maître dès lors qu’il lui apporte l’attention nécessaire et qu’il a la force de le tenir en laisse !

En mer comme sur terre

un Terre-Neuve assis dans la neige

Ce chien impressionnant par sa taille est leste comme pas deux.

C’est le roi des nageurs : le Terre-Neuve est dans son élément et au comble du bonheur lorsqu’il peut piquer une tête ! Mais, même s’il pratique la natation avec beaucoup d’aisance, ce ne sera pas dans l’eau que l’on pourra admirer sa magnifique plastique et sa fière allure.

Sa baignade terminée et une fois ébroué, on peut alors contempler ce molossoïde : 70 kg de muscles et de tendresse. Noble, majestueux et puissant, il en impose par sa taille, mais sans jamais donner une impression de lourdeur. Le Terre-Neuve est un chien puissant dont l’ossature massive est en harmonie avec le reste du corps. De même, lorsqu’il est en action, il est étonnant de souplesse. Tous ses mouvements sont parfaitement coordonnés. Il fait aussi preuve d’une très grande force.

un chienne Terre-Neuve et son chiot

Ses yeux sont le reflet de son caractère doux et aimable. Petits, ils semblent se perdre dans cette tête large et massive au museau court et carré, sans rides. Une tête recouverte d’un poil plus fin et plus court que sur le reste du corps. La nature qui fait bien les choses, l’a doté d’un poil composé de deux couches. Sa fourrure supérieure est huilée : l’eau y glisse, ce qui est, reconnaissons-le, pratique quand on passe comme lui une grande partie de son temps dans l’eau. Côté couleur, trois variétés existent : noir (c’est la plus traditionnelle), noir et blanc, et marron.

Les trois points forts

  • Noble et puissant
  • Fort, mais très doux
  • Roi du sauvetage
un bon gros Terre-Neuve

Origines

  • Pays : Canada
  • Époque : XIXe siècle
  • Ancêtres : Dogue du Tibet, Labrador
  • Aptitudes : Chien de sauvetage et de compagnie
un Terre-Neuve qui tire la langue

Caractéristiques du Terre-Neuve

Queue

Elle lui sert de gouvernail lorsqu’il nage ! C’est la raison pour laquelle elle est forte et large à la base.

Oreilles

Triangulaires et arrondies aux extrémités, elles sont attachées bien en arrière et recouvertes d’un poil court et fin qui « frisotte » lorsque le chien sort de l’eau.

Yeux

Petits par rapport à sa tête massive, tendres comme tout, ils sont de couleur brun foncé chez les Terre-Neuve au poil blanc et noir. Chez les Terre-Neuve marron, le ton peut être un peu plus clair.

Poil

C’est un véritable imperméable ! Doublé de surcroît : un poil de couverture de longueur moyenne et sans aucune boucle, et un sous-poil doux et dense. Trois couleurs de robe sont admises : noir, marron (du chocolat au bronze), et noir et blanc.

Truffe

Elle est grande, avec des narines bien développées. De couleur noire chez les Terre-Neuve noir et blanc ou tout noirs, elle est marron chez les chiens à la robe de cette même couleur.

un Terre-Neuve qui tire la langue

Le Terre-Neuve en bref

  • Taille : De 66 cm à 71 cm
  • Poids : De 54 kg à 68 kg
  • Diffusion : Environ 15 500 sujets de pure race en France
  • Prix : Élevé
  • Coût d’entretien : Élevé
  • Alimentation : Ménagère (2 kg) – Humide (3 kg) – Croquettes (1 kg)

Un tempérament exceptionnel

un Terre-Neuve avec un bâton dans la gueule

Il a toutes les qualités de cœur, la bravoure en plus.

Le poète Lord Byron disait à son propos : « il possède la beauté sans la vanité, la force sans l’insolence, le courage sans la férocité et toutes les vertus de l’homme sans ses vices. » Lord Byron a d’ailleurs écrit sur la tombe de don Terre-Neuve une épitaphe des plus élogieuse :

Près de cet endroit
Reposent les restes d’un être
Qui posséda la beauté sans la vanité,
La force sans l’insolence,
Le courage sans la férocité
Et toutes les vertus de l’homme sans les vices.
Cet éloge, qui serait une absurde flatterie
S’il était inscrit au-dessus des cendres humaines,
N’est qu’un juste tribut à la mémoire de
Boatswain, un chien
Né à Terre-Neuve en mai 1803
Et mort à Newstead Abbey,
le 18 novembre 1808.

un Terre-Neuve et un bonhomme de neige

C’est la stabilité même. Le Terre-Neuve fait preuve d’un tempérament exceptionnel. Ce chien de famille idéal est doux, généreux, affectueux, dévoué et patient. Très attaché à son maître, il se montre en revanche méfiant envers les étrangers sans être pour autant agressif. Mais, que voulez-vous, son instinct de protection est supérieur à la moyenne ! Il remplira donc son rôle de vigile sans faillir, même si cela n’est pas l’utilisation première que l’on doit faire d’un Terre-Neuve. Côté tempérament, il possède depuis toujours une excellente réputation, qu’aucun incident n’est venu entacher. C’est sa stature imposante qui fait que le Terre-Neuve est avant tout considéré comme un chien dissuasif et non pas comme un chien de garde au sens propre du terme.

un Terre-Neuve qui nage

La baignade, c’est son grand plaisir.

Il n’est pas du genre à aboyer à outrance. Cependant, ne le faites pas « bisquer » en lui montrant des congénères en train de profiter des joies de la baignade. Car, dans ce cas, il saurait vous faire entendre qu’il n’a qu’une seule envie les rejoindre au plus vite ! Il s’entend bien avec tout le monde, les autres animaux y compris. S’il est dit-on le chien d’un seul maître, il pourra partager son existence avec n’importe lequel d’entre-eux qui saura l’aimer et le respecter : que ce soit un sportif, un sédentaire ou une personne âgée. Il faudra juste avoir la force physique de le tenir en laisse ! Mais c’est là une question d’éducation.

Il n’aime pas rester seul : même s’il dispose d’un grand jardin, c’est la présence de son maître adoré qu’il recherchera avant tout. Le vie en chenil n’est véritablement pas faite pour lui. Malgré son impressionnante taille, c’est un chien sensible. Il est très prévenant et prendre d’infinies précautions avec ceux qu’il aime.

un Terre-Neuve dans la force de l'âge

Trait de caractère

Il est très intelligent. Mais ce n’est pas un chien de berger et il n’a pas la même patience. Cette notion est à prendre en compte afin de ne pas le saturer par des séances d’apprentissage trop longues, ce qui aurait des conséquences sur son caractère. Car, sans être franchement un chien têtu, il sait faire sa mauvaise tête.

Par ailleurs, ne vous laissez pas influencer par tous les qualificatifs élogieux dont on le gratifie. Car une crème de chien comme lui ne s’obtient tout de même qu’avec un minimum d’éducation et de cohérence.

Il a un cœur gros comme ça !

un Terre-Neuve adulte

Le Terre-Neuve est-il un chien pour vous ?

  • Sans être collant, il supporte mal la solitude et pas du tout la vie en chenil.
  • Il est d’un gabarit imposant et quelquefois un peu encombrant ! Un jardin est indispensable.
  • La nature de son poil exige un entretien régulier.
un chiot Terre-Neuve

Les +

  • Excellente réputation
  • Très sociable
  • C’est un chien gentil !

Les –

  • Maturité tardive
  • Un peu têtu
  • N’aime pas la solitude

De la fermeté et de la complicité !

un Terre-Neuve au bord de l'eau

Sa capacité d’apprentissage est grande, ce qui en fait un chien facile.

Courageux et dévoué, le Terre-Neuve fera tout ce qu’il peut pour faire plaisir à son maître. Mais, comme tous les chiens, il a besoin d’une éducation ferme dès le départ. Celle-ci se fera avec douceur, fermeté et patience. Les rapports de force sont inutiles ; seule la complicité compte. Il est de toutes les façons facile à éduquer : c’est une qualité de plus à inscrire à son tableau d’honneur. Il n’y a pas de problèmes particuliers à redouter avec le Terre-Neuve.

L’éducation du Terre-Neuve est des plus aisée.

deux Terre-Neuve dans l'eau

Petite boule de poil (déjà assez imposante) deviendra grande ! Autant dire qu’il faut lui apprendre au plus vite à ne pas vous sauter au cou au moment des retrouvailles, à ne pas tirer lorsqu’il est en laisse et à ne pas venir faire un câlin sur vos genoux, sur le lit ou tout autre canapé…, sinon vous aurez maille à partir avec lui lorsqu’il sera adulte.

C’est le roi des bisous. Certes, il ne faut pas repousser votre Terre-Neuve lorsqu’il a décidé de vous faire une démonstration de tendresse, mais il faut absolument l’habituer à ne point trop en faire et tenter de canaliser ses ardeurs. L’idéal est de définir un endroit de couchage lorsqu’il arrive dans sa nouvelle maison, quitte à lui interdire certaines pièces. Cet endroit constituera son coin de repos, ce qui vous évitera de voir débouler à tout moment ce mastodonte qui se soucie peu des verres se trouvant sur la table basse du salon, par exemple !

À faire

  • Être ferme, sans brutalité
  • Limiter ses ardeurs
  • Pensez à son poids adulte !

À ne pas faire

  • Le laisser accéder à toutes les pièces de la maison
  • Vouloir en faire un chien de garde
  • Tolérer qu’il monte sur vos genoux
deux Terre-Neuve au bord de l'eau

Gardien et garde du corps, telle est sa mission avec les enfants

Avec les enfants, il n’y a qu’un mot pour qualifier son caractère : adorable ! Il est extrêmement attentif et fait preuve d’une patience infinie. Il est prêt à accepter tous les jeux et il n’y a guère de soucis à se faire lorsque Terre-Neuve et enfants passent des heures entières ensemble.

Le Terre-Neuve adore les enfants, surtout les plus jeunes.

Ce dont il faut se méfier le plus, c’est de sa grande vigilance, qui est innée chez le Terre-Neuve. Car il ne laissera aucun inconnu s’approcher trop près de ses petits protégés.

Tous à l’eau !

deux Terre-Neuve dans l'eau

Pour le rendre heureux : beaucoup d’eau et peu de chaleur.

On connaît son amour de l’eau, et la liste de ses exploits de sauveteur en mer est longue. Mais, bien que le Terre-Neuve soit très fort et courageux, il ne faut tout de même pas surestimer ses capacités.

Le Terre-Neuve a un don inné pour le sauvetage.

un Terre-Neuve sauveteur en mer

Si le sauvetage est inné chez lui, le Terre-Neuve sera d’autant plus performant qu’il y sera entraîné. Il ira jusqu’au bout de ses forces pour sauver des vies, quitte à y laisser la sienne, comme cela est malheureusement arrivé en 1998 à la chienne Terre-Neuve Mauï, qui portait secours à trois baigneurs dans le sud de la Corse. À bout de force, elle n’a pas pu résister à la mer déchaînée. Son maître faisait pourtant partie d’un club de sauvetage aquatique…

Le fait est assez rare pour être souligné : certains Terre-Neuve n’aiment pas l’eau. Mais ce sont vraiment des exceptions. D’autres sont prêts à plonger dans une bassine ! Dans tous les cas, même si le Terre-Neuve est connu et réputé pour ses prouesses aquatiques, il faudra habituer progressivement votre chiot à l’eau et être toujours vigilant. La natation reste par ailleurs un excellent moyen pour le chiot de se muscler.

un Terre-Neuve endormi

Autant le Terre-Neuve aime l’eau, autant il fuit la chaleur, qu’il supporte mal. Ne vous étonnez donc pas, en été, de voir votre Terre-Neuve s’allonger de tout son long sur le carrelage de la cuisine ou rechercher un endroit frais, comme la cave. Prenez garde également à ne jamais le laisser à l’intérieur d’une voiture en plein soleil.

Armez-vous de brosses antipoils, d’un peigne et d’un aspirateur puissant, notamment si votre Terre-Neuve vit la plupart de son temps en intérieur. En période de mue, le brossage doit être quasi quotidien, car ses poils morts tombent en grande quantité. Le restant de l’année, un coup de peigne à dents larges deux fois par semaine environ suffira pour retirer les bourres et entretenir son impressionnante fourrure.

Enfin, soyez attentif avant d’acheter votre bébé Terre-Neuve, car la race, de par sa taille, est touchée par cette affection héréditaire qu’est la dysplasie de la hanche. N’oubliez pas de demander la radiographie des parents lors de votre visite à l’élevage.

un Terre-Neuve qui nage

À faire

  • Reporter les efforts physiques à l’âge adulte
  • Préférer la natation pour le muscler
  • Fractionner ses repas

À ne pas faire

  • Le nourrir n’importe comment
  • Négliger son entretien
  • Le jeter à l’eau sous prétexte qu’il aime ça

Alimentation : Respectez la période de croissance

un Terre-Neuve chiot qui se repose

Pensez à fractionner les repas afin d’éviter tout risque de torsion d’estomac.

  • Le budget alimentation est à prendre en compte, car le Terre-Neuve n’est pas un Chihuahua !
  • Compte tenu de sa taille, le Terre-Neuve est sujet à la torsion d’estomac. Il n’existe malheureusement aucun moyen d’éviter cette affection. Le seule précaution utile est de fractionner sa nourriture en plusieurs rations tout au long de la journée.
  • Vous devrez aussi porter une attention particulière à son alimentation, notamment lors de la période de croissance. La qualité de la nourriture et les besoins en vitamines sont importants pour son avenir. Parlez-en avec l’éleveur et votre vétérinaire afin de définir ses besoins et d’établir un menu qui lui corresponde.
  • Il existe aussi de nos jours des aliments qui, s’ils ne combattent pas la dysplasie de la hanche dont peut souffrir le Terre-Neuve, permettent du moins d’en prévenir dans une certaine mesure les effets.

En savoir plus

Club français du chien Terre-Neuve et du Landseer. C’est en 1961 que M. Henri Fréminet, amateur et possesseur de Terre-Neuve, décida de créer un club spécial de la race mais ce n’est qu’en 1962 qu’a eu lieu une réunion préliminaire et qu’un bureau provisoire fut constitué, afin de réunir les conditions nécessaires à la constitution du Club français du chien de Terre-Neuve.
Le club ne fut officialisé par la Société française canine que le 22 mai 1969.
Il existe aujourd’hui des délégations régionales du club, ainsi qu’une commission d’utilisation et une commission d’élevage.